PSP Go, le test : un pari fou pour Sony ?

PSN, prix et déboires de Wifi

Comment télécharger ses jeux ?

Il y a trois méthodes pour télécharger un jeu sur le PSN. On peut le récupérer sur la PS3 et le reverser dans la PSP Go. La seconde option est d’installer Media Go (seulement pour Windows) sur son ordinateur puis d’y brancher la console en USB. Enfin, la troisième méthode est la plus simple en théorie : se connecter au PSN directement avec la PSP.

Pour ce faire, on utilise le réseau Wifi. Et en matière de réseau sans fil, Sony intègre toujours, fin 2009, du Wifi b alors qu’il existe du g depuis longtemps et que le n, encore plus rapide, vient de passer en standard depuis quelques semaines. Alors que le Wifi n permet de télécharger à 100 Mbit par seconde, le Wifi b ne dépasse pas les 6 Mbit/s en vitesse réelle. Pour référence, les connexions actuelles vont jusqu’à 28 Mbits et 100 Mbits dans certains endroits grâce à la fibre optique.

De facto, il peut se trouver qu’aller chez son revendeur soit plus court que de télécharger un titre de plus d’1 Gigaoctet à partir de sa PSP Go. Avec sa dématérialisation, Sony aurait pu regarder à peaufiner l’indispensable qualité du réseau Wifi de sa console.

La PSP Go a abandonné le lecteur UMD de ses aînées. Tout son contenu est donc dématérialisé et se retrouve sur le Playstation Store. Idée saugrenue ou projet (trop) en avance sur son temps ? Le modèle économique fait polémique.

Dématérialisation : la fin du marché de l'occasion

Il soulève bien évidemment le problème de la revente de ses jeux. Ici, le jeu acheté l’est définitivement et ne pourrait être revendu qu’avec la console. Ce système engendre donc une double obligation : ne pas revendre ses jeux et surtout acheter tous ses titres plein pot.

Si cela peut faire grincer des dents, on se permettra d’établir un parallèle avec Apple qui utilise le même modèle économique avec iTunes. Séries, jeux et musiques sont vendus sans boîtes, ni livret et au même prix que dans le commerce pour une majorité. Néanmoins, iTunes reste plus ouvert car n'oblige pas ses utilisateurs à acheter leurs contenus exclusivement sur son store, ce qui est le cas de Sony.

Un jeu vendu sur le PSN peut être plus cher qu'en magasin

C’est un bon filon qui offre de belles plus values. Avec la PSP Go, Sony économise l’emballage, la notice, les livraisons et la commission des magasins. Et pour autant, les prix ne sont pas plus bas sur le contenu dématérialisé qu'en magasin. Pire, c'est dans certains cas plus cher. Une aubaine pour renflouer les caisses de Sony et récupérer une partie des billes perdues par les débuts chaotiques de la Playstation 3. Ainsi, on trouve Fifa 10 à 39,99 € sur le PSN alors que ce jeu de foot est disponible à 30 € dans les grandes enseignes, Game et Fnac en tête.

Toujours pour parler de prix, on discerne plusieurs erreurs dans l’étiquetage virtuel des jeux disponibles sur le PSN (Playstation Network). Pour exemple, la simulation de golf Tiger Woods 09 et son édition 2010 sont au même prix (39,99 €) alors qu’un an les sépare. Le schéma est le même entre les versions 09 et 10 de Fifa. À l’inverse, on peut également tomber sur de bonnes affaires. Nous avons ainsi découvert Rock Band Unplugged à 3,99 € (erreur d’étiquetage ?) alors qu’il est affiché à 39,99 € dans le commerce.

Pour le règlement de ses achats sur le Playstation Store, Sony n’a pas laissé au hasard le fait qu’il faille une carte bancaire. Ainsi, on peut d’ores et déjà acheter en magasin des cartes prépayées de 20 ou 50 € destinées à payer ses jeux PSP et PS3 en ligne.

224 jeux déjà disponibles sur le PSN

Sony n’a pas lésiné sur la quantité des titres proposés à son catalogue. Ainsi, on découvre un Playstation Store garni de 224 jeux dont 158 jeux PSP, 50 issus de la PS1 et 16 « Minis. » Cette dernière catégorie est apparue avec la PSP Go. Elle propose des petits jeux à bas prix, à l’image des produits disponibles sur les téléphones portables. Du Tetris au Tower Defense-like, on trouve même un flipper et un sous God of War mal fini. Mais si la qualité de ces Minis laisse beaucoup à désirer, il faut garder en tête que leurs prix ne dépassent jamais les 4,99 €. On en a pour son argent…

Le Playstation Store semble donc fonctionner à deux vitesses. On peut y croiser des hérésies comme des bons plans. Néanmoins, pour en profiter, encore faut-il s’armer de patience (voir encadré).