Photo plein format : à quoi ça sert, comment ça marche, pourquoi c'est cher ?

… et des objectifs au tarif élevé

Les optiques compatibles ont également un coût supérieur à celle dédiées au format APS-C. En effet, tous les objectifs ne produisent pas la même taille d’image, par conséquent ils ne sont pas tous adaptés à l’ensemble des capteurs. Ici la règle qui prévaut est « qui peut le plus peu le moins » : ce n’est pas un problème pour un objectif de produire une image trop grande car elle couvre de toute manière la taille du capteur, par contre une image trop petite donnerait un résultat tronqué.

Or, le coût de construction d’un objectif est proportionnel à la taille de l’image qu’il produit et les capteurs numériques sont aujourd’hui bien plus exigeants que le film 35mm. Par conséquent les objectifs capables de tirer la quintessence d’un capteur plein format actuel sont onéreux (même si des focales fixes abordables et quelques zooms de qualité correcte permettent toujours de s’en tirer pour quelques centaines d’euros « seulement »).

Nikon, l'argument de la flexibilité

Il faut tout de même signaler que Nikon permet l’usage d’objectifs théoriquement non compatibles en proposant un recadrage automatique sur certains de ses boitiers plein format (on perd alors tout de même une partie du bénéfice lié à la taille du capteur), alors que chez Canon par exemple il est physiquement impossible de monter une optique EF-S (dédiée à l’APS-C) sur un boitier équipé d’un capteur plein format.

Les zooms de qualité couvrant le format 24x36 étant de toute manière plus volumineux et chers à l’achat, les fabricants ont là encore décidé de les destiner principalement aux amateurs aisés et aux professionnels. Leur prix et leur encombrement est donc d’autant plus élevé qu’ils les ont équipés de moteurs autofocus et de stabilisateurs plus performants, de lentilles de meilleures qualité, parfois de joints de tropicalisation, le tout enrobé dans des alliages de métaux plus résistants que les matériaux utilisés pour les objectifs de la gamme amateur.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    Bonjour,
    Il faut admettre que le procédé est des plus alléchants cela dit, il n'en est pas moins vrai qu'ils sont très chers (2900€ pour le boitier seul... 3800 € pour boitier et objectif) et véritablement destinés au monde professionnel.
    Cela dit, pour quelqu'un qui maîtrise son art et veut sortir des images de grande qualité, l'investissement n'est pas dénué d'intérêt. Certains artistes font notamment partie de ceux qui tirent de grands formats voir de très grands formats et dans ce cas, le numérique ne s'y prêtait guère jusqu'ici.
    Article intéressant, merci Olivier Gonin.
    1
  • capello
    Bonjour,
    juste une remarque sur la profondeur de champ. Elle est également lié directement et sans doute même plus que la lumière à la taille des photo-sites.
    Un autre gain dont vous ne parlez pas, c’est que plus les photo-sites sont gros, plus on a de tolérance sur la qualité des lentilles, donc les objectifs bas de gamme peuvent coûter moins cher, au contraire de l’appareil ;-)
    -1
  • job31
    En conclusion on pourrait dire : essayer le FF c'est l'adopter.
    0
  • Kenelm
    Citation:
    La taille du capteur joue directement sur la zone de netteté de l’image finale. En effet, à distance sujet-objectif et cadrage équivalents, plus le capteur de votre appareil est grand, moins votre profondeur de champ (zone de netteté) est importante.
    Ça m'a l'air mal formulé.

    Evidemment, avec un petit capteur, on a un cadrage plus réduit. Si on veut conserver le même cadrage avec du full frame, bah faut avancer un peu pour compenser vu que son cadrage est plus grand. Mais forcément, si on avance, la profondeur de champ diminue... ce qui découle uniquement du fait qu'on avance. Si on reste au même endroit, on aura pas le même cadrage, mais on aura la même profondeur de champ, donc exactement le même résultat au final si on recadre l'image.

    Du coup, à cadrage et focale équivalents, plus le capteur de votre appareil est grand, moins votre profondeur de champ (zone de netteté) est importante, en considérant que ce cadrage s'effectue avec un appareil plein format en se rapprochant du sujet, donc à à distance sujet-objectif différente. Si on reste à distance sujet-objectif équivalente, on aura juste un champ plus large.

    Faut donc pas voir ça comme une profondeur de champ plus réduite, mais comme un cadrage plus large, qui peut faire exactement la même chose, et même encore plus, au détriment de la profondeur de champ.

    Enfin pour moi c'est plus clair comme ça :o
    1
  • job31
    Pas que.

    D'APS-C à FF, le cercle de confusion n'est pas le même, d'où une pdc différente.
    0