[Test] Que vaut l'Ultrabook de Boulanger ?

Performances graphiques

EssentielB Smart’Ultra 1401EssentielB Smart’Ultra 1401

Certes, ce n’est pas ce qu’on demande en premier à un Ultrabook. Pour cela, il y a les Alienware. Néanmoins, à travers les performances graphiques, on peut jauger au global de la puissance de la machine. Ici, on ne prendra pas de vessies pour des lanternes, on est loin du compte.

Tout neuf, le Smart’Ultra 1401 est équipé d’un coeur tout vieux. Bien sûr, il ne faut rien exagérer. Pour casser son prix, il est donc pourvu d’une plateforme Sandy Bridge et d’un processeur Core i5 2467M (1,6 GHz) sorti au second trimestre 2011. Il est ici accompagné de 4 Go de mémoire vive et du chipset graphique d’origine, le HD3000 d’Intel.

Testé sous le benchmark Heaven Engine, on n’en tire pas un score très glorieux. En moyenne, il affiche donc un peu plus de 9 fps (images par seconde) en résolution native. En jeu, il se débrouille aussi bien. Dans Driver San Francisco, sorti fin 2011, il décroche au pire 19 fps et 22 fps au mieux avec toutes les options graphiques au maximum.


Unigine Heaven 3.0Unigine Heaven 3.0
Driver San FranciscoDriver San Francisco

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum