Comparatif : des caméras IP pour surveiller sa maison

Axis M1011-W

Contrairement à D-Link, qui propose des produits divers et variés en matière de réseau, Axis a choisi de se spécialiser en vidéo sur IP. Par ailleurs, on constate qu’Axis est plus onéreux que le D-Link, en moyenne. La qualité s’en trouvera-t-elle améliorée ? Qu’en est-il de la sécurité ? C’est ce que nous allons voir.

L’Axis M1011-W est présentée comme « la plus petite caméra réseau proposée par le leader du marché ». Avec seulement 28,1 mm x 58, 9 mm x 93,9 la caméra possède presque les mêmes dimensions que celles du DCS-930L de D-Link. La principale différence : Axis utilise une connexion réseau sans fil 802.11g. Cependant, la lenteur de la bande-passante est compensée par la mise en mémoire tampon. En utilisant le mode Motion JPEG par défaut, les images semblent avoir un retard d’une demie seconde à une seconde. Avec le flux H.264, on monte à environs trois secondes de retard. Comme pour le 930L, le M1011-W possède une résolution maximale de 640x480.

Malgré leur ressemblance, le M1011-W se distingue de la caméra D-Link grâce à l’anneau lumineux en LED autour de l’objectif, qui brille en jaune ou vert selon l’état de la caméra. Il est possible de le désactiver dans les paramètres. Plus important encore, l’Axis M1011-W prend en charge les flux simultanés, multiples H.264, chaque flux ayant ses propres paramètres au niveau de la qualité et de la bande passante. Sur les caméras réseau d’aujourd’hui, le H.264 représente la qualité la plus élevée en termes de flux.

En ce qui concerne la qualité d’image, la photo ci-dessous nous en dit beaucoup sur le M1011-W.

Ce cliché a été pris en milieu d’après-midi, sous un temps nuageux, une lampe hors-champs comme supplément d’éclairage. La caméra Axis est plus performante au niveau des zones d’ombres, mais le grain en pâtit largement. On voit très clairement les bruits de compression et les tâches de couleur sur le mur rouge en utilisant un flux MPEG-4, soit un flux de meilleur qualité que le MJPEG.

Plus important encore, on remarque que le haut du garçon en mouvement sur l’image est masqué par des artéfacts. Un phénomène qu’on retrouve très souvent avec les sujets en mouvement, provoqué par les limites de la bande-passante 802.11g. L’effet est éphémère et ne dure qu’une seconde, mais si vous essayez de prendre un voleur en pleine action, chaque seconde est importante. Ces bruits et artéfacts se dissipent en grande partie lorsqu’on utilise les flux H.264. La différence de qualité entre ces codecs est si évidente qu’Axis pourrait tout simplement envisager d’éliminer le mode MPEG-4 à l’avenir, comme il l’a fait pour son modèle M1054.