Nokia C7, le smartphone avec un temps de retard

Symbian 3 pas toujours à la hauteur

Alors, il arrive souvent que des confirmations plus qu’inutiles apparaissent encore à l’écran, alourdissant le fonctionnement. Il reste également des détails incompréhensibles comme l’absence de mode paysage dans les deux sens, il faudra obligatoirement basculer le téléphone vers la gauche pour accéder à un écran horizontal. Nokia a inauguré Symbian 3 sur le Nokia N8 et ce nouveau système d’exploitation a été reconduit sur le C7. Comparé à son prédécesseur, Symbian 3 apporte des nouveautés dans les menus sans pour autant les révolutionner.

Des erreurs de débutant

Il n’est également toujours pas possible d’utiliser le téléphone sans la carte Sim et le mobile doit être rallumé si on l’ajoute à chaud, bien qu’elle soit accessible sans avoir à ôter la batterie. Sans compter que le clavier virtuel comporte trois lettres par touche en mode portrait, à l’ancienne. Si pris séparément, chacun de ses petits oublis paraissent presque anecdotiques, mis tous ensemble, ils donnent l’impression d’un téléphone compliqué.

Mais en contrepartie, le Nokia C7 est l’un des rares téléphones actuels à afficher le Web à peu près correctement. Car bon nombre d’entre eux ne sont pas compatibles avec le format Flash, pourtant largement utilisé pour concevoir des pages sur Internet, ce qui laisse des zones entièrement blanches. Mais malheureusement, les pages ne sont pas toujours correctement redimensionnées sur le C7.

Lire le test complet chez EreNumérique.fr