Test : que valent les TV connectées ?

LG a choisi la bonne couleur

Lecture réseau

Chez, LG on a l’habitude de se connecter au réseau et d’y lire à peu près tout, c’est donc avec beaucoup d’optimisme que nous avons abordé le sujet. La connexion se fait en choix en filaire ou en WiFi, avec un adaptateur en option selon les modèles.

Le menu est simple et la navigation aisée. La télécommande n’est pas trop mal pensée non plus dans cette optique. Contrairement aux platines Blu-ray de la marque, on ne peut accéder à un ordinateur qu’en DLNA, soit par l’intermédiaire du lecteur média de Windows mais c’est transparent pour l’utilisateur qui peut aussi trouver son contenu par les répertoires utilisés.

Première bonne nouvelle, tous les formats ou presque sont reconnus, surtout en vidéo avec le DivX, le WMV et le MKV jusqu’au Full-HD. En revanche par le réseau et par l’USB, les pistes audio multiples et les sous-titres dans les MKV ne passent pas. À signaler qu’il est possible de connecter tout disque dur USB, même s’il est autoalimenté. Au final, ce n’est quand même pas trop mal et on pourra diffuser une bonne partie du contenu multimédia d’un ordinateur.

Lire le test complet avec notre partenaire EreNumérique

Web TV

LG a signé un accord avec Orange pour les services Web et cela s’avère être une bonne idée. Avant d’entrer dans les détails, signalons quand même aussi qu’il y a la météo, Picasa pour le partage photo et YouTube, la routine en somme.

Un bouton (orange évidemment) permet d’accéder directement aux services de l’opérateur. L’interface est très simple avec quatre rubriques qui se subdivisent à leur tour par onglets. Il faut bien reconnaître que la navigation est aisée et que la réactivité est acceptable en considérant que c’est du Web. Il va sans dire qu’ici tous les services sont en Français.

À la rubrique Actu, on trouve classés par thèmes les derniers sujets qui ont fait l’actualité. Pour le cinéma, Orange propose les dernières bandes annonces avec une qualité moyenne. On préférera les regarder sur un ordinateur. Il y a aussi le programme TV du jour plutôt bien présenté et avec les informations utiles sur l’émission comme la durée et le contenu.

C’est bien fait mais il n’y a pas de quoi se rouler par terre non plus. Une autre rubrique donne accès au web-radios bien rangées ainsi qu’aux podcasts des émissions. C’est bien fait aussi. Enfin, il y a le sport avec déjà un service similaire à celui d’Eurosport, c’est à dire des résumés et des débats classés par disciplines. Mais Orange va plus loin en proposant aussi un zapping des meilleurs moments ainsi que des événements sportifs in extenso qu’on ne voit généralement pas à la TV comme le Rugby à XIII, l’escrime ou encore le BMX.