TV en mobilité : 1001 façons de regarder ses programmes partout

La TV mobile bloquée entre enjeux juridiques et financiers

Tv mobile DVB-H La TV mobile : serpent de mer ou réalité ? Promise pour la coupe du monde de rugby, qui débute en France le 7 septembre prochain, la télévision mobile sera finalement repoussée d’un an. Pourtant, la technologie est maîtrisée. Pis encore, d’autres pays européens, tels que l’Italie et la Finlande, proposent déjà des offres très complètes. Ailleurs, en Corée par exemple, l’offre de TV mobile existe depuis trois ans sous une forme gratuite. De la même façon, tous les constructeurs proposent, depuis plusieurs années, des téléphones compatibles offrant des performances convaincantes.

Une affaire de normes…

Tv mobile DVB-HAlors que la norme retenue pour la radio numérique et la télévision numérique terrestre reste le T-DMB (Terrestrial Digital Multimedia Broadcasting), la TV mobile semble s’orienter très sensiblement vers une autre norme : la DVB-H (Digital Video Broadcasting : Handhelds).

Ces derniers mois, la DVB-H semble s’être imposée définitivement comme la norme de la future TV mobile. Dernier coup de pouce en date, le soutien de la commission européenne qui vise à lui donner la place de standard européen, concurrent du DAB anglais ou du DMB plus prisé en Asie.

… qui cache d’importants enjeux financiers

Le retard de la France est d ‘abord dû à son système audiovisuel. En effet, le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel). Celui-ci a eu pour mission de distribuer les fréquences entre prétendants à la DVB-H. Sachant que la télévision sur mobiles (financé en grande partie par la publicité) devrait représenter en 2010 près de 12 milliards d’euros et 500 millions de clients sur le marché européen, la guerre que se livrent les groupes de média, pour se l’approprier, paraît logique.