[Test] Fonepad d'Asus : un rival pour le Nexus 7 ?

L'ergonomie

La ressemblance entre le fonepad d’Asus et le Nexus 7 est incontestable, à commencer par la taille de l'écran, 7 pouces. La technologie est également similaire, à savoir de l’IPS (pratique pour ses larges angles de vision). La définition y est identique, 1280 x 800 pixels, tout comme le poids : 340 grammes. La batterie est un peu plus petite avec 4270 mAh sur le fonepad contre 4325 du côté de la Nexus, ce qui procure des autonomies très proches.

Mais à bien y regarder, plusieurs détails esthétiques les distinguent. À commencer par la disposition des boutons, placés sur la gauche sur le fonepad, ce qui n’est pas ce que l’on fait de plus ergonomique pour les droitiers qui veulent changer le volume sans devoir tenir la tablette à deux mains. Pour une fois, les gauchers seront le plus à l'aise.

La façade arrière abandonne le caoutchouc au profit d’une texture typée aluminium plus qualitative. La partie supérieure de la coque est amovible pour y laisser intégrer une SIM et une micro SD. Là-dessous, les plus pointilleux en matière de finition risquent la crise cardiaque : les cartes seront à glisser directement dans des ports fraichement soudés au PCB de la carte mère.

Verdict : le design du fonepad laisse entrevoir des airs de Nexus 7, mais avec quelques signes distinctifs qui empêchent de les confondre. L'ensemble est basique et sans fioriture, on regrette toutefois que la partie supérieure de l’appareil (emplacement SIM et SD) soit si « brute », presque bâclé.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire