Appareil photo numérique HD : la mort du caméscope ?

Caméscopes : les avantages de la spécialisation

Si les APN se positionnent mieux que les caméscopes sur le terrain de l’appareil unique, ces derniers offrent cependant des avantages incontestables dans leur domaine propre. Comme nous l’avons déjà noté, chacun des deux types d’appareil est avant tout conçu pour un type d’utilisation et les modes vidéo des APN souffrent en effet encore de quelques défauts majeurs. Première remarque rapide, la haute définition sur les caméscopes actuels signifie toujours full HD, ce qui est loin d’être le cas sur tous les APN.

Deuxièmement, le traitement des compressions vidéo est de meilleure qualité sur les caméscopes que sur la majorité des APN, à l’exception notable des boîtiers réflex experts et professionnels, sans même parler des formats d’enregistrements qui n’existent pas dans les logiciels de montages pour les bridges, les compacts et certains réflex d’entrée de gamme.

L'avantage de l'expertise

Ensuite, l’autofocus est absent de la très grande majorité des appareils photo lorsqu’il s’agit de filmer et, même lorsqu’il est proposé (ex : Canon Eos 7D, dans la vidéo ci-dessous), il fonctionne d’une manière brutale particulièrement inesthétique en vidéo (et donc quasiment inexploitable en pratique). Nouveau paradoxe, l’absence d’autofocus est d’autant plus gênante que l’appareil appartient à une gamme élevée car l’exigence de précision du point augmente avec la taille du capteur. De même, il est impossible de zoomer pendant la vidéo avec un compact ou un bridge. Même avec un réflex, la course inadaptée des bagues d’objectif manque souvent de fluidité pour obtenir de bons résultats. En raison de leur forme mieux adaptée à la stabilité du mouvement (ce qui n’a aucune importance en photo), les caméscopes sont en outre plus faciles à utiliser et donnent en général des vidéos plus fluides et donc plus agréables à regarder.

Des détails qui comptent

D’autre part, certains caméscopes permettent de stocker les vidéos sur un disque dur interne d’un espace très difficilement accessible sur un APN amateur (même sur les boîtiers réflex d’entrée de gamme qui fonctionnent sur carte SD) et qui peut faire la différence lors d’un voyage par exemple.

Enfin, le traitement du son est généralement de moindre qualité sur les APN à prix équivalent, et, même si certains modèles haut de gamme enregistrent en stéréo, les fonctions disponibles sont largement inférieures à celles présentes sur les caméscopes. Des évolutions rapides sont cependant à prévoir sur ce point (cf. le firmware « pirate » du 5D mark 2).

Pour un usage strictement dédié à la vidéo, les caméscopes devancent donc toujours les APN, mais l’écart tend à se réduire, et notamment dans le monde professionnel avec l’arrivé de nombreux accessoires destinés à améliorer les possibilités des boîtiers.