[Test] XPS 12 : l'Ultrabook convertible de Dell

Prise en main en Ultrabook

Il n’est pas aisé d’ouvrir le XPS 12. Dans sa finition, Dell a oublié de dessiner une encoche sur la tranche de l’appareil. Du coup, on s’y reprend à plusieurs fois pour soulever l’écran, c’est un peu dommage.

Son équilibre est également mis à rude épreuve. Lorsqu’il n’est pas placé en mode tablette, le XPS 12 bascule aisément vers l’arrière quand on utilise son écran tactile. Un petit défaut qui aurait pu être réglé en équilibrant mieux son poids.

Les surfaces intérieures sont du même acabit que les autres, procurant aussi un touché doux et satiné. On déplore tout de même que deux petits autocollants s’y soient glissés alors que Dell avait eu la bonne idée d’en cacher une partie sous une trappe située sous la machine.

Le clavier est rétroéclairé. Chiclet, il répond bien, mais présente des touches un peu dures. Tout autour de lui, on trouve une bande en caoutchouc pensée pour protéger l’écran lorsqu’il est fermé. Le touchpad, assez large, est agréable, mais se raye facilement. Les traces blanches créées par son utilisation s’effacent bien, par contre.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • zovet
    Grosse erreur au niveau du prix, il faut compter 1499 euros et non pas 1300 euros, pour un process I7 et 256 Go disque dure, ce qui n'est pas tout a fait la même chose!!!
    0
  • supergangan
    surtout qu'en ce moment dell propose la garantie de 3 ans offerte au lieu d e1 an ! et on connait le SAV de DEll c'est le meilleur !
    0