iPhone 6 (Plus) : mieux que le 5S, beaucoup moins bon que d'autres

Apple Pay, le paiement sans contact grâce au NFC

Ce que propose l’iPhone 6

Apple arrête de bouder la technologie sans contact NFC et l’intègre enfin aux iPhone 6 et iPhone 6 Plus. Cela lui permet de lancer son application de paiement mobile : Apple Pay. Réservé aux États-Unis pour le moment, ce système veut tout simplement replacer le porte-feuille, les principales idées étant de faciliter et sécuriser le processus de paiement.

Les informations de la carte bancaire (Visa, Mastercard et American Express sont compatibles) sont stockées sur l’appareil dans Passbook et le capteur biométrique Touch ID sert à authentifier la transaction. Dans les boutiques (220 000 enseignes à travers les USA, des Subway aux Starbucks), il suffira de coller son téléphone au terminal et de poser son doigt sur le Touch ID. En ligne, seule la lecture des empreintes est nécessaire.

Ce que proposait l’iPhone 5s

Sur l’ancienne génération d’iPhone, le NFC est resté persona non grata un certain temps. Conséquence directe, aucune solution de paiement sans contact n’était présente.

Ce que la concurrence sait mieux faire

Le paiement sans contact ne date pas d’hier. Les puces NFC sont apparues il y a plusieurs années et sont implantées dans de nombreux téléphones sous Android ou Windows Phone. Chacun possède son dispositif maison, qui n’a pas connu de franc succès. Microsoft a lancé avec Windows Phone 8 ans le Wallet, aux fonctionnalités très proches de l’Apple Pay : une carte bancaire stockée en mémoire et une transaction en touchant un terminal avec son smartphone.

Sous Android, les choses sont sensiblement différentes. Le paiement sans contact est pris en charge par le système (à partir d’Android 4.4 KitKat), mais il sert autant au Google Wallet, qu’aux autres applications tierces telles que PayPal par exemple. Encore une fois le succès n’est pas vraiment au rendez-vous.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • La_Pomme
    Il paraît loin le temps où Apple était le précurseur dans le monde des smartphones. En 2014, pas de "révolution" ni vraiment "d'innovation" dans ces nouveaux modèles d'iPhone. La concurrence aura réussi a bien rattraper Apple notamment ce fameux Nokia Lumia 930 qui semble posséder de bons atouts pour se positionner en tant que smartphone haut de gamme.
    0
  • asche
    Exact, mais iOS fait poid dans la balance.
    Personnellement, j'ai une tablette Android et un iPhone.. la supériorité de iOS dans le domaine de l'ergonomie face à Android est tellement visible, tellement importante, tellement frappante, que je ne me résoudrai jamais à acheter un smartphone Android, pourtant meilleurs à tout point de vue sur le hardware.

    Pourquoi ? Car ça n'est pas plaisant à utiliser, ça fait bâclé, pas fini, triste....

    Et les smartphone Android, ça fait aussi "C'est nous qu'on à mis ça en premier" mais en oubliant le reste.

    L'exemple le plus frappant c'est le NFC, Apple à pris soin de préparer le payement sans contact avec presque tout les banques, les boutiques et magasins... Pourquoi Google n'a pas fait ça ? pourquoi ?! Quel gâchis ! Car aujourd'hui, le NFC va sortir chez Apple, utilisable directement (par les américains en premier, c'est vrais) Alors que vous lecteurs avec votre smartphone Android NFC, l'avez-vous vraiment déjà utilisé pour autre chose qu'un appairage ou un transfert de photo ?

    Dommage que aujourd'hui, on considère "innovation", un ajout de matériel, sans même se demander si c'est vraiment utilisable avec un projet derrière...

    Dommage que Google ne sache pas se donner les moyens de convaincre quelqu'un comme moi, qui est de bonne volonté, prêt à laisser mon très onéreux et peu autonome iPhone de coté, pour me procurer un truc moitié-moins chère, qui fera aussi bien, avec le même confort d'utilisation, la même facilitée, la même confiance (dans le store notamment) qu'iOS.
    0