[Test] Faut-il craquer pour le Roomba 966 ?



La famille d'aspirateurs-robots d'iRobot accueille un nouvel arrivant, le Roomba 966. Il s'agit d'un modèle haut de gamme et connecté qui ne laisserait plus de poussières ni de saletés sur son passage. Est-il un nettoyeur aussi efficace qu'annoncé ?

Oui, pour sa praticité

Sans grande originalité esthétique, le Roomba 966 reprend l'aspect circulaire et plat caractéristique des aspirateurs-robots de cette marque. Sa hauteur limitée à 9 cm lui permet cependant de se faufiler sous la plupart des meubles. La poignée de transport et l'accessibilité du bac à poussière, même quand le robot se recharge sur sa base, sont aussi de bonnes idées. Par ailleurs, ce bac est équipé de détecteurs de remplissage, qui avertissent l'utilisateur qu'il est temps de vider son contenu dans la poubelle.

Pratiques, les boutons placés sur l'aspirateur servent à lancer un cycle de nettoyage, à ordonner au robot de rejoindre sa base et à lui demander d'insister sur une zone très sale. L'application mobile iOS/Android, si elle n'est obligatoire, donne accès à des fonctions et services supplémentaires, comme la programmation hebdomadaire, l'historique des sessions de nettoyage ou encore les préférences (nombre de passages, nettoyage des angles, etc.). L'aspirateur signale par un « bip » qu'il a bien reçu ses nouvelles consignes, le cas échéant.

Oui, pour la navigation rapide et précise

Selon iRobot, ce robot utilise une caméra pour se repérer puis parcourir la pièce. Le dispositif est assurément au point : le Roomba 966 contourne sans difficulté les meubles et autres pieds de chaise, parvient à rejoindre sa base si celle-ci est déplacée entretemps de quelques dizaines de centimètres... Même l'obscurité ne remet pas en cause la précision de la navigation. En outre, il franchit les barres de seuil ou monte sur les tapis avec aisance.

Question vitesse, le Roomba 966 prend un petit quart d'heure pour nettoyer une pièce d'une dizaine de mètres-carré. Et encore lui a-t-on demandé d'effectuer un double passage. On remarque que, dans les petites pièces, ce robot a tendance à quadriller la surface en diagonale. Ce qui ne change rien à la qualité de nettoyage. Enfin, la balise fournie, alimentée par deux piles AAA, crée une barrière virtuelle qui délimite le périmètre à nettoyer ou interdit une zone spécifique (gamelle des animaux domestiques, etc.).

Oui, pour la qualité de nettoyage

Agitation, extraction, aspiration : c'est la recette que met en œuvre le Roomba 966 pour nettoyer tous les sols, dont il détecte la nature grâce à un capteur placé sous son corps. Il emploie deux brosses en contre-rotation (démontables, pour être nettoyées si besoin) et une petite brosse latérale, judicieuse pour éliminer la poussière accumulée le long des meubles et des plinthes.

Le résultat est impeccable. Même quand il a affaire à un paillasson épais, souillé par des résidus de terre, des feuilles sèches émiettées et des grains de riz incrustés, ce robot s'en sort avec brio. Il continue tant que son détecteur de saletés embarqué l’enjoint de le faire. Quant au bruit provoqué par l'aspiration, dont la puissance est automatique, il est sans excès. Seuls petits inconvénients : le filtre est non lavable et doit être remplacé tous les deux mois. Une dépense de 25 € pour trois filtres est donc à prévoir régulièrement.

Oui, pour l'autonomie

L'autonomie du Roomba 966 surprend agréablement. Après 45 minutes de nettoyage ininterrompu, sa batterie est encore chargée au 2/3 de sa capacité maximale. Ce paramètre dépend du type de sol, toutefois, et donc de la puissance d'aspiration. Ce résultat a par exemple été enregistré dans un appartement où se mélangent carrelage, linoléum et parquet, autrement dit des sols «durs ». Sur de la moquette par exemple, la puissance d'aspiration augmente et l'autonomie en sera d'autant affectée. En guise de valeur référence, iRobot indique une autonomie de 75 minutes sur sols durs.

Non, pour le prix

Le Roomba 966 est commercialisé à 899,99 €, pour être précis. Il a beau être efficace, le prix paraît excessif. Un sentiment valable pour la plupart de ces aspirateurs-robots il est vrai. La gamme Roomba a toutefois l'avantage de compter six modèles aujourd'hui, à partir de 369,99 €, donc pour à peu près tous les budgets.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire