Asus Eee PC : un ultraportable d'exception avec la 3G SFR

Un week-end avec le Eee PC : un avis personnel

Pour le test, et pour donner un avis pratique, le Eee PC a été utilisé comme machine principale pendant un week-end. Nous allons passer ici à la première personne, c’est un avis plus personnel.

Cinéma, fast-food et tram : le bon côté

J’ai utilisé le Eee PC pendant un week-end, et il a des avantages. Rédiger un billet pour Tom’s Blog dans un fast-food, regarder une vidéo dans le tram, lire un PDF en attendant le début d’un film, le tout pour moins d’un kilo, c’est pratique. L’autonomie est correcte, l’appareil est bien fini, le prix est intéressant. On pourrait croire que je suis conquis, mais non.

Course à la puissance, dossier et clavier : le mauvais côté

Un des arguments d’Asus pour le Eee PC, c’est que la course à la puissance ne sert à rien. Venant d’Asus, c’est assez savoureux. Plus simplement, la course à la puissance, j’aime ça. Lancer un traitement de texte en moins d’une seconde, jouer à des jeux superbes sur un grand écran, ne pas attendre que mon ordinateur réagisse, ça me plaît. Et le Eee PC, il me ramène cinq ans en arrière et je n’aime pas ça. Deuxième problème, j’ai essayé de taper le dossier que vous êtes en train de lire sur le Eee PC. J’ai réussi, mais je ne voudrais pas recommencer. Le clavier, même après plusieurs dizaines de pages, me gêne. Faute de frappes, touches manquées, « insert » pressé à la place de « backspace », je ne compte plus mes erreurs. Je passe autant de temps à corriger qu’à taper. Enfin, mais c’est le moins grave au final, la résolution trop faible est gênante : on doit scroller beaucoup trop souvent pour être vraiment efficace. Mais en considérant qu’il s’agit nécessairement d’une machine d’appoint, ce problème peut être minimisé.

Une machine tout à fait correcte

Pour terminer, ne nous méprenons pas : je considère le Eee PC comme une machine correcte au final. Il n’est absolument pas adapté à mon usage de l’informatique, mais je peux comprendre qu’il puisse plaire. Et de plus, pour le prix, il est très bien équipé. Mais le prix ne fait pas tout, n’en déplaise à certains.

Une remarque sur le Easy to Learn

Une remarque plus personnelle sur un des arguments d’Asus, le Easy to learn. Pour avoir été impliqué dans un projet sur l’usage de l’informatique à l’école, et pour avoir utilisé Linux (notamment), je considère comme illusoire de vouloir utiliser autre chose que du Windows. Soyons clair, je ne suis pas pro-Microsoft, mais pour de l’apprentissage, il est dans la logique des choses d’utiliser un environnement identique à celui utilisé à la maison. J’ai eu personnellement le cas d’un élève de 7 ans qui m’a indiqué que Linux, c’était nul, ce n’était pas comme le Windows à la maison. Mais pour les adeptes du manchot, je conseille d’utiliser une distribution comme Freeduc, bien adaptée aux enfants et qui utilise un Live CD, et pas d’aller acheter des Eee PC pour de l’éducation, ils finiront au fond d’un placard.