[Test] Faut-il craquer pour le casque anti-bruit pas cher d'Audio Technica ?

Proposé à moins de 200 euros, le ATH-ANC9 d'Audio-Technica n'a rien de très sexy avec sa conception de casque audio filaire très classique, mais il profite d’une excellente réduction de bruit active. En outre, il délivre un son bien équilibré avec un prix de vente qui reste relativement raisonnable. Certes, ce n'est pas le modèle le plus tendance du moment, mais vous pourrez au moins prendre le bus ou l'avion sans attirer les regards.

>>> Comparatif de casques anti-bruit : quel est le meilleur ?

Oui et non, pour le design

L'ATH-ANC9 compte parmi les casques les plus banals qu'il nous a été donné de voir ces derniers temps. Alors que les modèles concurrents jouent à loisir de matériaux brillants et chromés pour se démarquer, celui d'Audio-Technica adopte un design très générique avec du plastique noir mât souligné par des détails argenté sombres sur le dessus des écouteurs. La finition est soignée et on ne déplore pas de craquements malgré la construction en plastique, et ce, même en tordant l'arceau et les écouteurs.

Crédits : Charles A. Cohen/Tom's GuideCrédits : Charles A. Cohen/Tom's GuideCelui de gauche accueille un interrupteur pour activer/désactiver la réduction de bruit et un bouton pour changer le mode de réduction. Toujours sur l'écouteur de gauche, une LED est intégrée sur la partie supérieure. Elle clignote en bleu, rouge ou vert en fonction du mode qui est utilisé.

Contrairement à d'autres casques audio qui sont équipés d'un mécanisme pour les plier, les écouteurs de l'ATH-ANC9 peuvent uniquement être orientés à 90° pour les poser à plat dans la housse de transport rigide fournie. Celle-ci comprend également une pochette avec deux câbles, un adaptateur et un connecteur pour les prises d'avion.

Oui, pour le confort

La première fois que nous avons porté l'ATH-ANC9, nous avons ressenti une légère pression au niveau de la mâchoire. Néanmoins après quelques semaines d'utilisation, force est de constater que le casque est plutôt confortable.

Les coussinets amovibles et l'arceau en cuir synthétique sont généralement agréables y compris pendant les sessions d'écoute de plusieurs heures. Le toucher est relativement doux et les coussinets offrent une bonne isolation passive.

Contrairement à de nombreux casques dotés d'un système de réduction de bruit active, l'Audio-Technica ATH-ANC9 est un modèle exclusivement filaire. Le casque est livré avec deux câbles : un premier pour l'écoute audio uniquement, et un second qui fait office de kit mains libres avec un microphone et un petit module de télécommande. 


Oui, pour la réduction de bruit active

La réduction de bruit active de l'Audio-Technica ATH-ANC9 est plutôt performante. Nous l'avons comparé au Sennheiser 4.50 BTNC lors d'un vol vers New York, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il nous a vraiment impressionnés. À tel point que la comparaison peut finalement paraître injuste.

En activant le mode avion, l'Audio-Technica ATH-ANC9 a réduit le bruit des réacteurs de manière significative alors qu'il était toujours audible avec le Sennheiser. D'après Audio-Technica le mode avion permet d'éliminer 95% du bruit à 200 Hz tandis que le mode Bureau élimine 95% des fréquences à 300 Hz. Enfin le mode "Study" élimine 85% du bruit à 200 Hz. Au final, c'est le mode avion que nous avons utilisé le plus souvent, suivi de près par le mode "Study".

Oui, pour la qualité du son

Certes, l'Audio-Technica ATH-ANC9 n'est pas le casque audio le plus sexy qui soit, mais ses haut-parleurs de 40 mm remplissent bien leur tâche en délivrant un son bien équilibré. L'expérience audio est agréable sans être agressive dans le registre supérieur, tout en offrant ce qu'il faut de basses. Il est à noter que certains morceaux semblent plus plats lorsque le réducteur de bruit est désactivé. Ce dernier s'accompagne d'un niveau de volume plus élevé (+1 à 2 décibels), tout en éliminant les bruits ambiants, par exemple un ventilateur à proximité ou bien le bruit de la circulation provenant de la fenêtre ouverte.

Nous avons opté pour la version d'Israel Kamakawiiwo'ole de "Somewhere Ocver the Rainbow" afin de jauger les performances du casque d'Audio-Technica. Ayant écouté ce morceau des centaines de fois c'est bien la première fois que nous sommes en mesure d'entendre Brother IZ (comme on l'appelle le plus souvent) respirer tout au long de la chanson pendant qu'il joue du ukulélé. L'instrument semblait toutefois un peu plus étouffé et moins vif avec l'Audio-Technica qu'avec le Sennheiser. 

Crédits : Charles A. Cohen/Tom's GuideCrédits : Charles A. Cohen/Tom's GuideNous sommes ensuite passés à quelque chose de plus moderne avec "Automatica" de Nigel Stanford, un morceau qui multiplie les instruments, avec notamment une basse, un piano, une batterie, un synthétiseur et une platine pour les scratches.

Face au Crossfade M-100 de V-Moda, l'Audio-Technica délivre un son légèrement plus équilibré et plus naturel, son concurrent ayant tendance à faire un peu l'impasse sur les basses fréquences. Contrairement aux casques de Sennheiser et V-Moda, l'Audio-Technica offre aussi un volume légèrement inférieur, même lorsque le volume du téléphone est réglé au même niveau.

L'ouverture de "Move Along » de All American Rejects fait la part belle aux guitares et à la basse là encore. L'ATH-ANC9 se comporte très bien pour restituer le tambour et la voix punk-rock légèrement rauque du chanteur principal Tyson Ritter. Ceci étant, le même titre semble plus riche et énergétique avec le Sennheiser.

Oui et non, pour l'autonomie

La réduction de bruit active de l'Audio-Technica ATH-ANC9 est alimentée par une pile AA, contrairement au modèle de Sennheiser qui lui préfère une batterie rechargeable via un port micro USB.

Audio-Technica annonce une autonomie de 35 heures, mais nous avons dû changer la pile à plusieurs reprises en oubliant de couper le réducteur après écoute. Frustrant, même s'il reste possible d'écouter de la musique une fois que la pile est totalement vide.  Attention tout de même de bien vérifier que la réduction de bruit est éteinte, sinon vous n’aurez pas de son.

Crédits : Charles A. Cohen/Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire