Voiture : les meilleures nouvelles technos de chaque constructeur auto

Alfa Roméo

La technologie : système électromécanique IBS
Le modèle équipé : Gulia

Comment ça fonctionne : ce système électromécanique IBS unique combine un dispositif de contrôle de stabilité au servofrein traditionnel de sorte à optimiser la réactivité du freinage. Et  il est bien question de réactivité si l’on en croit les chiffres avancés par Alfa Roméo avec des distances de freinage drastiquement réduites : 38,5 mètres pour passer de 100 km/h à 0 km/h avec la Giulia, et même 32 mètres seulement pour la version Quadrifoglio plus sportive.

En outre, l’intégration de l'électronique à la partie mécanique assure une optimisation de la répartition des masses afin de garantir un excellent toucher de route et une absence de vibrations dans la pédale.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ejfjcorp
    Présentation très partiale, toutes ces technologies ont été proposées dès février 1994, dans le cadre des Réformes humano-normées EJFJ, dans le cadre du Projet Medical Pack http://medical-pack.ejfj.org, en vue d'instaurer entre autres les normes de sécurités actives et passives CEB-EJFJ... Seul le système Audi est original, tout le reste découle uniquement de technologies toutes réalisées par BMW Group, qui aussi utilise une suspension active mais sans intervention si rapide pour réhausser la voiture avant une collision frontale (publicité d'Audi...). Seul le meilleur (=== strict nécessaire profitable à l'ensemble des êtres vivants) est légal, depuis le 15 mars 1996 (http://principes.ejfj.org), et tout doit donc être pensé globalement.