Avertisseurs de radars : trois solutions pour garder ses points

Un avertisseur de radars est un boîtier qui repose sur la technologie GPS : en comparant vos coordonnées GPS à une liste d’emplacements de radars, l’avertisseur vous prévient quand vous arrivez à proximité d’une cabine fixe, ou même d’un endroit habituel de contrôles mobiles.

Il s’agit en fait du même principe que la liste des radars intégrée sur la plupart des navigateurs GPS, mais condensé dans un petit boîtier dont la seule fonction est de vous avertir de la présence d’un contrôle de vitesse. Selon le type d’avertisseur, et surtout le budget, les fonctions peuvent être plus ou moins étoffées : signal variable selon la vitesse, affichage de votre vitesse réelle et de la limitation, affichage de la distance jusqu’au radar, alerte vocale…

Trois solutions testées

La mise à jour de ces avertisseurs se fait principalement sur Internet, sur le site du constructeur ou sur des sites communautaires spécialisés qui maintiennent à jour la liste des radars. La mise à jour peut-être plus ou moins aisée selon l’appareil (connexion propriétaire ou carte mémoire), la plupart du temps gratuite mais parfois payante : un critère à ne pas négliger à l’achat de votre avertisseur.

Autres critères à prendre en compte lors de l’achat : le temps d’acquisition des satellites et le fonctionnement avec un pare-brise athermique. Le premier critère conditionne la rapidité de l’avertisseur à « capter » le signal GPS, et les écarts sont parfois importants : de une à plus de huit minutes selon les appareils. Enervant en usage urbain s’il faut attendre près de dix minutes avant que l’avertisseur ne fonctionne ! Quant au fonctionnement sous pare-brise athermique, il conditionne justement le temps de mise en service et également l’efficacité. Le pare-brise athermique équipe la plupart des voitures récentes dotées de la climatisation.