[Test] BeatsX : on a testé les nouveaux écouteurs premium d’Apple

Lorsque Beats est apparu pour la première fois en 2006, la société a inondé le marché de casques aux couleurs vives avec des écouteurs ornés du fameux logo « b » stylisé. Désormais propriété d’Apple, Beats adopte un nouveau design inspiré des produits pommés. C’est notamment le cas pour les BeatsX qui ont été lancés plus tôt cette année. Ces écouteurs marquent donc un nouveau départ par rapport au design un peu tape-à-l’oeil des précédents modèles de la marque.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs écouteurs intra-auriculaires ?

Oui et non, pour le design

Les BeatsX sont de type tour de cou avec les écouteurs qui sont reliés par un seul câble. Ce dernier se pose sur la nuque avec une conception plate et bien équilibrée. Celui-ci intègre deux modules qui contiennent les batteries et l'électronique. Celui de droite est équipé d’un seul et unique bouton qui permet d’allumer les écouteurs et d’activer la fonction d’appairage. Celui de gauche accueille le port destiné à la charge qui est au format Lightning d’Apple.

Les BeatsX s’adressent donc avant tout aux utilisateurs d’iPhone, et beaucoup moins aux propriétaires de smartphones Android. Frustrant. Un câble de charge noir est fourni, qui mesure moins de 20 cm, ce qui semble un peu court si vous envisagez de charger les beatsX sur une table plutôt que de les laisser traîner par terre près de la prise de courant.

La télécommande est équipée d’un micro afin d’utiliser Siri et de répondre à des appels. Le bouton central offre les commandes habituelles de lecture/pause, passage à la piste suivante (en appuyant deux fois) ou précédente (en appuyant trois fois), sans oublier le bouton de volume. Chaque écouteur est équipé d’un petit aimant qui permet de les accrocher autour du cou lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Conformément aux codes de design établis par Apple, les BeatsX sont disponibles dans quatre coloris seulement : blanc, noir, gris et bleu.

Oui, pour le confort

Au premier abord, on se pose quelques questions quant au confort d’écouteurs lestés par deux petits boîtiers sur le câble. Cependant, il suffit de porter les BeatsX à plusieurs reprises pour totalement les oublier et profiter des fonctionnalités qui sont proposées.

Comparé au casque sans fil V-Moda Forza Metallo Wireless, dont une portion du câble est recouverte de titane qui serre doucement la nuque, le port des BeatsX nous parait plus confortable. Au lieu d'exercer une pression excessive sur votre cou, on ne ressent qu’un léger poids qui permet de garder le câble en place.

En revanche, difficile de ne pas remarquer la longueur du câble, à savoir 83 cm. Certes, s’il est trop court il y a de fortes chances pour que les écouteurs ne tiennent pas dans les oreilles au moindre mouvement de la tête. Cependant, s’il est trop long, il a tendance à se coincer dans le col pendant que l’on marche. Reste que cela n’est pas forcément un problème en fonction de la taille du cou de l’utilisateur.

Par ailleurs, si les écouteurs en plastique ne sont pas les plus confortables qui soient, ils ne sont pas désagréables non plus. Les BeatsX adoptent une conception qui permet aux écouteurs de se placer à l’intérieur du canal auriculaire sans pour autant exercer une pression notable. De plus, ils sont suffisamment petits pour rester discrets sans dépasser comme d’autres écouteurs.

Non, pour le son

Bien que les BeatsX soient suffisants pour un usage quotidien, il n’y a pas de quoi s’extasier devant leur rendu audio.

À une époque pas si lointaine, Beats était connu pour délivrer un niveau de basses qui était tout sauf naturel. Les graves des BeatsX n’ont plus rien d’exagéré, mais elles ne sont pas aussi claires et précises que sur d’autres modèles. Quoi qu’il en soit, on ne peut qu’applaudir Apple et beats pour avoir conçu des écouteurs beaucoup plus naturels que les modèles précédents de la marque.

Dans l'ensemble, ces écouteurs offrent un rendu audio relativement homogène entre les graves, les aigus et les médiums. Cependant, on constate que certains instruments, dont les cymbales et les cordes, n’ont pas autant d’impact qu’attendu.

L'ouverture de "(Rock) Superstar" de Cypress Hill, qui comporte un écho lointain dans les écouteurs droit et gauche, était assez claire et compréhensible, tandis que la ligne de basse était prononcée sans pour autant écraser le reste de la partition. À titre de comparaison, le même morceau sur les Metallo de V-Moda semblait un peu plus chaud et offrait une scène sonore plus ample, ce qui me permettait d'entendre les différents éléments du morceau plus clairement.

Les titres acoustiques semblent un peu distants et sur un morceau comme "Havana" de Jesse Cook, la guitare flamenco est en retrait. Avec les Metallo le rendu est plus intime et, bien qu’un peu brouillon, l’ensemble était assez clair pour qu’on puisse distinguer le strumming de la guitare.

Durant les moments de silence entre les morceaux, on remarque également un léger souffle avec les BeatsX. Léger, mais bel et bien audible. Si on ne l’entend pas pendant les morceaux, la question se pose de son impact sur la qualité audio globale.

Oui, pour l'autonomie et la charge rapide

Beats annonce une autonomie de huit heures en écoute musicale, ce qui est assez proche de la réalité comme souvent avec les valeurs promises par Apple. Nous avons pu écouter de la musique avec les BeatsX pendant sept heures et 25 minutes. Suffisant pour aller faire ses courses, faire du sport ou se détendre à la maison. Les Metallo font mieux avec 8,5 heures d’écoute.

Enfin, les constructeurs de casques audio sans fil ont commencé à intégrer la technologie de charge rapide qu’on trouve également dans les smartphones. Ici, Apple propose le même chipset sans fil W1 qui équipe déjà ses AirPods, et qui permet de recharge rapidement la batterie des BeatsX. On retrouve ainsi 25% de batterie en cinq minutes seulement, soit deux heures d’écoute selon le constructeur.

Credit: Shaun Lucas/Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire