Le pire et le meilleur du MWC

Le fantôme

Que signifie ce titre de fantôme ? Simplement la distinction d’une prestation d’ensemble qui aura surtout été marquée par la transparence, ou du moins son caractère ectoplasmique. C’est Motorola qui remporte le prix de fantôme de ce MWC et pour cause, sans annonce ni même de conférence le constructeur américain n’aura su se distinguer que par une double réédition de son modèle de luxe l’Aura. Malheureusement, les versions or et diamant de ce terminal n’auront pas su masquer le vide qui a entouré la prestation d’ensemble de Motorola.