Comment lire un film en Blu-ray sur son ordinateur ?

Comment lire un film Blu-ray avec PowerDVD ?

L'interface d'accueil Blu-Ray de PowerDVD 13L'interface d'accueil Blu-Ray de PowerDVD 13

Parmi les logiciels de lecture Blu-Ray du marché, le principal est PowerDVD. Nous l’avons ainsi testé dans sa version 13, la dernière en date, et dans son édition Ultra, qui gère la 4K, les Blu-Ray 3D et le son jusqu’en 7.1 DTH-HD. On notera que cette version est disponible gratuitement en version d’essai pendant une période de 30 jours. Un bon moyen de l’essayer afin de vérifier si elle correspond à vos besoins avant de dépenser 70 euros.

Télécharger PowerDVD 13 en version d'essai pour Windows

On notera que le logiciel de CyberLink n’est compatible avec Windows 8 et Windows 8.1 qu’à partir de la version 12. Par ailleurs, la version Deluxe de PowerDVD 13 ne permet que de lire les DVD et les fichiers vidéo HD et seules les versions Pro et Ultra, à partir de 55 euros, permettent de déchiffrer les Blu-Ray.Si PowerDVD n’est pas un foudre de guerre, le logiciel s’avère particulièrement pratique pour lire des Blu-Ray. Nul besoin de plug-in ou d’extension, il vous suffit de rentrer votre code produit et de sélectionner la région où vous habitez (ou celle d’où vos disques Blu-Ray sont originaires), soit A pour l’Asie de l’Est et l’Amérique, B pour l’Europe, l’Océanie et l’Afrique ou C pour l’Asie centrale. À noter qu’il est par la suite possible de modifier le code de zone jusqu’à quatre fois sur son lecteur Blu-Ray avant qu’il soit définitivement fixé.

Une utilisation possible en home cinéma

Une fois le disque inséré dans le lecteur Blu-Ray, PowerDVD 13 affiche une courte description du film avec un résumé, le nom des acteurs ainsi que la note reçue des internautes sur le site Moovielive. À partir de cet écran de lecture Blu-Ray, il est possible de lancer la lecture du disque. Au niveau des paramètres, PowerDVD permet de gérer la profondeur de la 3D relief, mais également de sélectionner rapidement les sous-titres ou d’activer un mode de traitement vidéo spécifique : TrueTheater HD, qui permet d’obtenir une image plus définie et davantage contrastée.

On retiendra néanmoins que la souris n’est pas compatible nativement pour contrôler PowerDVD et qu’il n’est pas possible d’effectuer de captures d’écran une fois le Blu-Ray lancé. Pour contrôler la lecture, le logiciel propose une petite fenêtre ouverte en pop-up émulant une télécommande, mais le clavier peut également fonctionner.

Enfin, PowerDVD 13 Ultra propose un mode cinéma qui offre une interface particulièrement optimisée pour les PC servant de media center. Les utilisateurs de XBMC peuvent ainsi lancer directement PowerDVD depuis leur interface grâce à l’extension Advanced Launcher. Dès lors, il est même possible de configurer PowerDVD pour l’utiliser avec une manette de Xbox grâce à l’utilitaire Pinnacle Game Profiler. Il vous sera alors possible de lancer la lecture Blu-Ray depuis XBMC, navigable à la manette, et d’utiliser les touches de contrôles de PowerDVD pour mettre le film en pause, l’accélérer, passer un chapitre ou modifier le volume depuis cette même manette.

Acheter PowerDVD 13 Ultra en version complète

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
    Meilleurs commentaires
  • HerveS@idn
    Entre la tendance vers le tout numérique et l'hyper verrouillage du format... j'achète déjà peu de films, je dois avoir un Blu-ray dont la lecture dans ma freebox ne m'a pas laissé un souvenir impérissable (freeze en plein milieu). Cet article me conforte dans ma volonté de ne pas en acheter.
    1
  • Tous les commentaires
  • miaoumiam
    Pourquoi se faire chier, prenez du mkv.
    0
  • HerveS@idn
    Entre la tendance vers le tout numérique et l'hyper verrouillage du format... j'achète déjà peu de films, je dois avoir un Blu-ray dont la lecture dans ma freebox ne m'a pas laissé un souvenir impérissable (freeze en plein milieu). Cet article me conforte dans ma volonté de ne pas en acheter.
    1
  • shooby
    "Il est en effet possible de lire ses Blu-Ray sur PC en montant les ISO ou en effectuant quelques manipulations dans son logiciel de lecture vidéo favori, mais ces astuces ne sont pas légales. Nous ne les détailleront donc pas dans cet article." : elle est là l'astuce de l'industrie high tech : avoir réussi à rendre les solutions gratuite illégale. Et tant pis si t'a pas assez d'argent pour casquer 3 fois, soit tu casque trois fois, soit tu peut pas profiter de cette possibilité.

    En plus, ils sont ch***** chez cyberlink : autant la lecture 3D et 4K de la version ultra de powerdvd ne m’intéresse pas du tout, autant la fonctionnalité PowerDVD Mobile elle m’intéresse ... mais n'est disponible que sur la version ultra ! Ils auraient pas pu la mettre sur la pro aussi ? De même, est-ce que le menu de gauche (médiathèque et assimilé) est dispo sur toutes les versions ou seulement sur la version ultra ?
    0
  • Shenanellecna
    On ne peut pas lire du bluray sur un lecteur DVD car le faisceau laser n'est pas le même. Donc, c'est matériellement impossible, sinon on ne commercialiserai pas de lecteurs bluray si c'était lisible sur un simple lecteur de DVD !
    0
  • matrix71
    perso, je Rip le DVD ou Bluray chez moi. je stock tout ça sur un Nas a mon serveur Bbox.

    je supprime au passage le multi langue,les pub et le Zonage. comme ça je n'use pas mes CD et mes lentille.
    0
  • Fifiru
    Pour info, on peut utiliser VLC pour lire des BR commerciaux

    http://hdfever.fr/forum/viewtopic.php?f=14&t=993
    0
  • Johan_et_Pirlouit
    Quel joli publi-reportage pour PowerDVD et son éditeur CyberLink. ils vous ont payé combien pour ces trois pages ? Je sais, vous avez quand-même placé les concurrents en page 2 "histoire de", mais ça se voit. Vous auriez dû ajouter autant de pages que de concurrents cités, là je n'aurais rien eu à dire devant cette impartialité.

    Pour le reste, il ne faut pas non plus négliger les royalties demandées par Sony en tant qu'inventeur du Blu-ray.

    Quant aux majors du cinéma (dont Sony fait partie à travers sa division Sony Pictures Entertainment), ils misent tout sur la vidéo à la demande pour mieux contrôler le marché et les clients (ou vaches à lait ou moutons, c'est selon), au passage en ne développant absolument pas l'attrait du support disque. Sauf que l'Internet à ultra-haute vitesse requis pour cet usage n'est pas là, du moins pas en quantités suffisante. Les vidéos à la demande ne sont pas à tarif suffisamment abordable, particulièrement peu stockables et encore moins transportables pour convaincre, bref avec bien trop de restrictions, la faute à ces mêmes majors et à tous les financiers qui les dirigent.

    Évidemment, les ventes de Blu-rays ne décollent pas malgré le prix des disques au même niveau que celui des DVDs à la qualité nettement moindre (ça va sans dire !), les lecteurs de salon non plus et les fabricants et commerçants informatique réduisent leurs catalogues de lecteurs / graveurs pour ordi comme peau de chagrin, sans pour autant que les prix diminuent. Dans le même temps, le commerce de vidéo à la demande n'augmente pas non plus. Et combien d'ordis intègrent de lecteur Blu-ray (sous la forme combo graveur DVD / lecteur Blu-ray, moins cher) ou, mieux, de graveur Blu-ray ? D'ailleurs, les pubs TV parlent d'elles-mêmes : le DVD est encore souvent promu en premier, suivi de la VàD (ou VoD, c'est selon la langue). C'est pire quand un film démarre une promo TV pour son apparition dans les bacs une fois sa vie en salle terminée, le DVD reste le seul cité, devenu qu'il est un simple mot de vocabulaire courant. "Blu-ray" serait-il une injure ? Ce n'est pas comme si le ce support étant absent des spots de pubs mais je ne connais pas actuellement de contenu qui lui soit réservé comme ce fût le cas pour le DVD quand les majors ont voulu enterrer le VHS à son profit.

    Il n'y a clairement aucune volonté de promouvoir un support pourtant très intéressant. Je supposerais même qu'il y ait peut-être une envie de l'enterrer à petit feu avec toutes les restrictions existantes et décourageantes (prix, utilisation, etc.). Pour Sony ce ne serait pas la première fois qu'ils étouffent un de leurs produits technologique après une vie commerciale moyenne, ils sont suffisamment grands et diversifiés pour se le permettre. Contrôle du marché, quand tu nous tiens... On en revient à la VàD. Sauf que les réseaux Internet ne suivent pas, du moins pas en nombre de clients suffisant.

    Vous allez voir qu'ils vont encore et toujours nous affirmer que c'est la faute au piratage. Comme si celui-ci augmentait tant que ça. Il serait plutôt stable.

    Pour finir, le MKV... Une blague ? Supporté de manière aléatoire, il n'a jamais réussi à s'imposer face à tous les autres et, entre autres, au MP4. D'ailleurs, techniquement, que propose le MKV de plus que le MP4 ou le MPEG-TS ? Rien. Qui plus est, il n'est pas libre : il est ouvert et gratuit mais publié sous deux licences selon les éléments, la LGPL (licence à l'ouverture limitée) et la BSD (licence pas non plus d'une très grande ouverture). L'ensemble appartenant à CoreCodec, Inc., une société commerciale basée en Californie. Vous avez dit "libre" ?
    0
  • kenshin3019
    Et pourquoi ne pas parler de : TotalMedia theatre qui supporte les BR (ainsis que leurs menu) sinon pour ma part un coup DVDfab passkey + Potplayer niquel :)
    0
  • shooby
    Anonymous a dit :
    Quel joli publi-reportage pour PowerDVD et son éditeur CyberLink. ils vous ont payé combien pour ces trois pages ? Je sais, vous avez quand-même placé les concurrents en page 2 "histoire de", mais ça se voit. Vous auriez dû ajouter autant de pages que de concurrents cités, là je n'aurais rien eu à dire devant cette impartialité.

    Pour le reste, il ne faut pas non plus négliger les royalties demandées par Sony en tant qu'inventeur du Blu-ray.

    Quant aux majors du cinéma (dont Sony fait partie à travers sa division Sony Pictures Entertainment), ils misent tout sur la vidéo à la demande pour mieux contrôler le marché et les clients (ou vaches à lait ou moutons, c'est selon), au passage en ne développant absolument pas l'attrait du support disque. Sauf que l'Internet à ultra-haute vitesse requis pour cet usage n'est pas là, du moins pas en quantités suffisante. Les vidéos à la demande ne sont pas à tarif suffisamment abordable, particulièrement peu stockables et encore moins transportables pour convaincre, bref avec bien trop de restrictions, la faute à ces mêmes majors et à tous les financiers qui les dirigent.

    Évidemment, les ventes de Blu-rays ne décollent pas malgré le prix des disques au même niveau que celui des DVDs à la qualité nettement moindre (ça va sans dire !), les lecteurs de salon non plus et les fabricants et commerçants informatique réduisent leurs catalogues de lecteurs / graveurs pour ordi comme peau de chagrin, sans pour autant que les prix diminuent. Dans le même temps, le commerce de vidéo à la demande n'augmente pas non plus. Et combien d'ordis intègrent de lecteur Blu-ray (sous la forme combo graveur DVD / lecteur Blu-ray, moins cher) ou, mieux, de graveur Blu-ray ? D'ailleurs, les pubs TV parlent d'elles-mêmes : le DVD est encore souvent promu en premier, suivi de la VàD (ou VoD, c'est selon la langue). C'est pire quand un film démarre une promo TV pour son apparition dans les bacs une fois sa vie en salle terminée, le DVD reste le seul cité, devenu qu'il est un simple mot de vocabulaire courant. "Blu-ray" serait-il une injure ? Ce n'est pas comme si le ce support étant absent des spots de pubs mais je ne connais pas actuellement de contenu qui lui soit réservé comme ce fût le cas pour le DVD quand les majors ont voulu enterrer le VHS à son profit.

    Il n'y a clairement aucune volonté de promouvoir un support pourtant très intéressant. Je supposerais même qu'il y ait peut-être une envie de l'enterrer à petit feu avec toutes les restrictions existantes et décourageantes (prix, utilisation, etc.). Pour Sony ce ne serait pas la première fois qu'ils étouffent un de leurs produits technologique après une vie commerciale moyenne, ils sont suffisamment grands et diversifiés pour se le permettre. Contrôle du marché, quand tu nous tiens... On en revient à la VàD. Sauf que les réseaux Internet ne suivent pas, du moins pas en nombre de clients suffisant.

    Vous allez voir qu'ils vont encore et toujours nous affirmer que c'est la faute au piratage. Comme si celui-ci augmentait tant que ça. Il serait plutôt stable.

    Pour finir, le MKV... Une blague ? Supporté de manière aléatoire, il n'a jamais réussi à s'imposer face à tous les autres et, entre autres, au MP4. D'ailleurs, techniquement, que propose le MKV de plus que le MP4 ou le MPEG-TS ? Rien. Qui plus est, il n'est pas libre : il est ouvert et gratuit mais publié sous deux licences selon les éléments, la LGPL (licence à l'ouverture limitée) et la BSD (licence pas non plus d'une très grande ouverture). L'ensemble appartenant à CoreCodec, Inc., une société commerciale basée en Californie. Vous avez dit "libre" ?

    Ah, un petit coup de parano ? Pour ma part, on peut faire autant de pub pour un produit qui ne correspond pas à ce que je recherche, je n'en ai pas besoin je prends pas
    0
  • shooby
    Anonymous a dit :
    Pour info, on peut utiliser VLC pour lire des BR commerciaux

    http://hdfever.fr/forum/viewtopic.php?f=14&t=993

    Petite question concernant vlc : comment on fait pour avoir une miniature de la vidéo en lieu et place du petit plot orange ? Parce que cela me le fait que quelques vidéos, mais pas sur toutes
    0
  • Melaure
    Je pense qu'on aurait pu aborder plus de logiciels en effet, et ne pas limiter au PC. J'utilise MacBluRay Player sur Mac depuis un an et ça marche très bien.De plus ici on parle bien d'acquérir légalement ses films. C'est donc soit des BR, soit des achats dans des stores en ligne. Le MKV n'est surement pas une version légale. Et perso je préfère le BR qui malgrès ses protection restera le média avec le meilleur encodage, que du dématérialisé de store bien plus compressé et tout autant pourvu de DRM (et lié à un compte et donc quasiement à une personne … On ne peut pas prêter, ni revendre)
    0
  • turlupin en ptard
    Citation:
    mais ces astuces ne sont pas légales. Nous ne les détailleront donc pas dans cet article.
    Quand la loi est injuste, il est légitime d'enfreindre la loi...
    0
  • shooby
    ça y est, il nous fais son calimero ;)
    0
  • Anonyme
    Mon PC principal acheté il y a quelques années lit Blu-Ray ; HDDVD ; DVD etc. depuis des années, ce, même avant la sortie de ces formats HD ... Il s'agit d'un Médion de plus de six ans ... et toujours hyper performant car d'avant garde pour l'époque ...
    0
  • jeanjaur
    PowerDVD fonctionne très bien à lire blu-ray sur PC, mais j'utilise un autre logiciel Macgo windows blu-ray player, il peut lire parfaitement blu-ray ou iso sur windows. Pour la version Mac, macgo a aussi Mac blu-ray player (c'est le logiciel principal de Macgo)http://fr.macblurayplayer.com/
    1
  • Deamons Miles
    Télécharger Media Player Classic (Home Cinéma) pour Windows 32 ou 64 bits ça ne plante jamais contrairement aux logiciels payants, cyberlink etc. et c'est gratuit et mieux que VLC
    ATTENTION
    ce n'est pas ""Windows Media Center"" ou même ""Lecteur Windows Media""que l'on trouve sur windows 7
    0
  • Deamons Miles
    Télécharger Media Player Classic (Home Cinéma) pour Windows 32 ou 64 bits ça ne plante jamais contrairement aux logiciels payants, cyberlink etc. et c'est gratuit et mieux que VLC
    ATTENTION
    ce n'est pas ""Windows Media Center"" ou même ""Lecteur Windows Media""que l'on trouve sur windows 7
    1