Une carte graphique USB : pour quoi faire ?

Vista et Mac OS X sont gérés

Les amateurs de Vista vont aimer les cartes graphiques USB : elles sont plus performantes avec le dernier OS de Bill Gates que sous Windows XP. Par contre, les adorateurs de Mac OS X vont être déçus : le support est assez moyen. Enfin, les adeptes des manchots vont s’arracher les poils de barbe, les cartes de DisplayLink ne sont pas supportées sous Linux.

Sous Vista, la 3D

Avec Windows Vista, la 3D est disponible. Sans entrer dans le détail, la nouvelle génération de pilotes utilisée avec ce système permet de partager le GPU entre plusieurs applications et donc d’utiliser ce dernier pour accélérer les données sur l’écran géré par la carte graphique USB. Aero et les applications DirectX en fenêtre sont utilisables, mais pas les jeux. Attention, c’est le GPU principal qui effectue les calculs et il est possible qu’il soit surchargé (surtout s’il est peu puissant).

Sous Mac OS X, ça fonctionne

Fin du mois de mars, DisplayLink a proposé une version bêta de ses pilotes pour Mac OS X. Encore à l’état d’ébauche, ils sont parfaitement fonctionnels mais plutôt lents : il n’y a pas d’accélération. La majorité des effets de Mac OS X sont supportés et les cartes graphiques USB sont utilisées comme des écrans classiques. Seuls quelques programmes (et certaines de leurs fonctions qui utilisent les technologies 3D) ne sont pas utilisables.

Pas de Linux

Sous Linux, c’est assez simple : le pilote n’est pas encore disponible et la sortie n’est pas prévue avant plusieurs mois.

En pratique, c’est évidemment sous Windows Vista que les cartes graphiques sont les plus efficaces : rapides, elles prennent en charge l’accélération matérielle et fonctionnent de façon transparente comme si on utilisait une véritable carte graphique.