Ecran, moniteur : bien comprendre avant d'acheter

Bon et mauvais contraste. Quelle différence ?

Le taux de contraste correspond au rapport observable à tout instant entre le point le plus lumineux et le point le plus sombre d’un écran. Si le blanc mesuré avec une sonde est de 250 cd/m² et le noir de 0,5 cd/m², alors le taux de contraste sera de 250/0,5, soit 500:1.

L’idéal pour un écran actuellement est de proposer un taux de contraste de l’ordre de 1000:1. Attention, pour parvenir à de hautes valeurs, les constructeurs n’hésitent pas à booster la luminosité pour agrandir la différence entre le noir et le blanc. Pour un moniteur, l’idéal est d’avoir une luminosité contenue et un taux de contraste élevé.


Le contraste dynamique


Dernier point important, les constructeurs ont tendance à mettre en avant des taux de contraste totalement farfelus. S’il atteint des millions, soit il s’agit d’un écran Oled, soit on vous parle du contraste dynamique. Ce rapport ne doit pas être confondu avec le taux de contraste statique dont nous parlons ci-dessus. Si ce dernier concerne le blanc et le noir que l’écran peut produire simultanément, le rapport de contraste dynamique élargit cette observation en dissociant le noir et le blanc, analysant leurs meilleurs comportements au fil du temps.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • obi_one
    Très bon dossier ! Merci pour toutes ces informations
    0
  • huemoidar
    La mesure internationale c'est le cm (dans le système SI c'est le mètre l'unité officielle de mesure), le pouce est la mesure "impériale" américaine.
    L'idée d'annoncer des tailles en pouce pour les écrans et les jantes automobile vient surement d'un marketeu yankee mal-éduqué (et tout le monde suit).
    0
  • Jimmy Prost
    Inversion des termes définition et résolution... dommage, sinon bon article
    0
  • lapz
    Jimmy ProstInversion des termes définition et résolution... dommage, sinon bon article


    Après relecture attentive, nous n'avons décelé aucune erreur. Définition : 1920 x 1080 pixels, par exemple. Résolution : 100 pixels par pouce (PPP ou DPI).
    0
  • malfretup
    Les formats d'affichages PC étaient en 4/3... sauf pour la définition : 1280 x 1024
    0
  • tellinroc
    C'est quoi cet article truffé d'erreurs ! On va pas tout lister mais:
    -L'IPS n'est pas un dérivé du LCD, c'est du LCD, au même titre que le TN ou le VA !
    -Il ya une réelle différence technologique entre MVA et PVA, ce n'est pas qu'une différence d’appellation.
    -RGBG: chaque pixel comporte un sous pixel vert et soit un sous pixel rouge soit un sous pixel bleu.
    -Le retina n'est pas un dérivé de l'IPS, c'est juste un terme marketing utilisé par Apple pour désigner les écran haute résolution.
    -L'input lag n'a rien à voir avec le temps de réponse
    0
  • k4sh44
    Citation:

    Les constructeurs portent donc un soin tout particulier à la qualité de finition et à l’absence de pixels morts


    3 écrans achetés ces 3 dernières années (moniteurs d'ordinateur) plus un portable très récemment et aucun pixel mort.
    Ça existe toujours les pixels morts ou j'ai une chance inouïe ?
    0
  • ded777
    erreur classique sur internet :

    confondre le temps de réponse et la latence
    0
  • 4 ailes driver
    Ce n'est pas sérieux...
    qu'est ce qui se passe...
    On "confond" la "qualité" avec la "définition" des écrans (!) ha bon, s'il ne s'agissait que de ça !).
    On nous parle du début des LCD dans les années 90 (non mais sérieux... ALLEZ, OUAIS ! TOI t'y étais ? c'est ça ?...
    Propos totalement prosélytes, commerciaux, surfaits,
    complètement vides et non-informatifs...
    petite maladie modernite de gamins...
    Ce n'était pas ça avant ce site
    0