Facebook : 15 histoires extraordinaires

Il devient Mark Zuckerberg pour échapper à Facebook

Être Mark Zuckerberg suffit-il pour pouvoir faire ce qu’on veut sur Facebook ? C’est l’expérience qu’a voulu tenter un entrepreneur israélien, afin d’éviter des poursuites judiciaires de la part du réseau social.


C’est son entreprise, LikeStore, qui pose problème à Facebook. Elle fait en effet partie des quelques sites qui se disent capables, pour une somme d’argent, de vous apporter un certain nombre de fans et de « likes » sur vos pages Facebook. Le réseau social considère cette pratique comme une violation de ses conditions d’utilisation, et a donc menacé de poursuivre Rotem Guez, le créateur du site en question.


La parade de l’entrepreneur aura donc été de changer officiellement de nom pour « Mark Zuckerberg », et ainsi forcer Facebook à attaquer en justice un homonyme de son créateur. Une tactique qui n’aura pas découragé les poursuites de l’entreprise pour autant...

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Ohleboulay@guest
    Le boulet...
    0
  • la meute
    Eh bien, c'est du joli chez FaceBook !.......
    0
  • Fnouc
    « Ce tableau est exposé au regard de tous au musée d’Orsay », explique l’enseignant, qui réclame 20 000 euros de dommages-intérêts à Facebook."

    Pfffffff............. ben voyons.
    0
  • turlupin en ptard
    Il y a autant de cons sur Facebook que hors du réseau. Ils sont seulement plus voyants.

    L'espèce humaine est pathétique.
    2
  • geraldine971
    Anonymous a dit :
    Il y a autant de cons sur Facebook que hors du réseau. Ils sont seulement plus voyants.

    L'espèce humaine est pathétique.


    +1 Turlupin! :D

    Tous les C... sont dans la nature et sur la toile.
    1
  • roro123456@guest
    "On est tous le con de quelqu'un
    Mais mon voisin le sait pas" dixit Tryo. (et Perret et,.....)
    0
  • Naodann
    Citation:
    5. Il poste des photos de sa femme seins nus : un mois de prison...


    Et voilà comment un fait divers tristement banal finit dans le top 15 des histoires extraordinaires de Facebook : il n'a pas posté DES photos INTIMES de sa femme, mais UNE photo d'elle, LES SEINS NUS sur la plage ; il n'a d'ailleurs pas été condamné pour ça, mais pour le harcèlement téléphonique ; et le titre est trompeur puisque, contrairement à l'article, vous ne précisez pas AVEC SURSIS.
    0
  • Paganel@guest
    "deux jeunes de 21 et 22 ans ont été appréhendés par la police britannique"

    Pourquoi chercher à utiliser des mots trop grands pour ce qu'on veut dire et ne pas utiliser le bien plus précis "ont été arrêtés" ? Car enfin, "appréhender", hein, pour les dictionnaires qui ne font pas dans le franglais :

    * Saisir quelque chose par l'entendement, la pensée : Appréhender la complexité du réel.
    * Craindre la réalisation d'une éventualité fâcheuse ; redouter : J'appréhende de la revoir.
    * Chez Kant, exercer la fonction de l'imagination relativement à un objet.

    Dans la deuxième acception, c'étaient à la rigueur les délinquants qui appréhendaient la police, mais sûrement pas l'inverse !
    1
  • xor2@guest
    Que dire ... devant tant de connerie.
    Facebook est un bon moyen de réunir tout ces cons et il n'y en a pas qu'un peu !
    facebook est une connerie planétaire, ça n'aurait jamais dû exister un truc pareil.
    Malheureusement, on ne peu pas stopper l'hémorragie, c'est trop tard la machine est en route...
    Dieu merci je ne me suis jamais inscrit sur cette connerie planétaire qu'est face book.
    Sans compter que cela nous pourris la vie avec les pub etc ...on en mange a toutes les sauces.
    A bon entendeur ...
    0