Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

Free et YouTube : quelques chiffres

Les premiers signes de véritables problèmes sur les lignes Internet de Free sont venus d’un site américain : YouTube. Le site de vidéos de Google compte plusieurs millions de vues sur ses vidéos chaque jour. Le site est très populaire, et les premiers problèmes ont immédiatement été remarqués par les abonnés.


Afin d’avoir une idée précise des éventuels problèmes que l’opérateur rencontre, nous avons voulu obtenir des résultats chiffrés, qui nous donnent une idée précise des performances de Free. Les problèmes ayant été principalement constatés sur YouTube, nous nous sommes évidemment intéressés à ce site. Les mesures que nous avons utilisées ont été effectuées par IP-label, qui mesure en réalité la fluidité du stream, lorsqu’une vidéo est consultée sur le site. Les résultats sont donc exprimés en nombre d’images par seconde, sachant qu’une fluidité "parfaite" sur YouTube correspond à 27 images par seconde. Notons enfin que les tests sont réalisés à une fréquence de 30 minutes, afin d’obtenir une moyenne sur une période donnée, et qu’une pause est effectuée tous les jours entre 3 h et 6 h du matin pour des raisons de maintenance.


Les performances de Free sont-elles donc vraiment faibles concernant YouTube ? Ce tableau, montrant la moyenne des mesures sur la semaine du 7 au 10 janvier montre bien qu’en journée, la moyenne reste à un score raisonnable entre 25 et 27 images par seconde. Dans ces conditions, il est donc possible de voir une vidéo sur le site sans constater de ralentissement. C’est à partir de 17 h que les choses se compliquent. Le débit chute drastiquement, pour tomber en dessous des 17 images par seconde vers 21 heures. Cela semble confirmer une théorie : la fluidité des vidéos YouTube est fortement affectée aux heures de pointe, c’est à dire entre 18 h et 23 h.


Mais ces chiffres ne concernent que Free, et il serait injuste de ne pas se demander si les problèmes présents chez Free ne se trouvent pas également ailleurs. IP-Label nous a donc transmis des mesures similaires, concernant cette fois tous les opérateurs. Les tests ont été effectués dans les mêmes conditions, et ils révèlent des résultats intéressants.



Si nous remontons jusqu’au mois de septembre dernier, nous constatons que la plupart des opérateurs tiennent assez bien la charge, et, en dehors de quelques légers décrochages, (comme Darty, qui observe quelques difficultés en milieu de journée), on constate que seul Free peine vraiment en fin de journée, avec un décrochage autour de 12 images par seconde quand ses concurrents restent stables. Revenons désormais au mois de janvier. On constate une nouvelle fois les difficultés de Free en fin de journée, mais il n’est désormais plus le seul. En effet, on constate que SFR souffre quelque peu de la fin de journée, avec des chutes sous les 24 images par seconde, tandis qu’Orange chute même sous les 18 images par seconde entre 19 heures et 22 heures. Pendant ce temps, les choses sont compliquées pour Free, qui chute même sous les 6 images par seconde à partir de 18 heures.



Il semblerait donc que les problèmes de Free ne soient pas exclusifs au trublion du Net. Pourtant, il est indéniable que les ralentissements le touchent beaucoup plus lourdement que la concurrence. Par ailleurs, nous constatons enfin que les problèmes de débit ne sont pas constatés uniquement sur YouTube. Sur ce dernier tableau qu’IP-Label nous a transmis, plusieurs mesures ont été effectuées sur une ligne Free, afin d’obtenir le temps de réponse moyen sur 15 sites cibles (3Suisses, auFeminin, CDiscount, CommentCaMarche, Ebay, Facebook, Fnac, Google, LaRedoute, LeBonCoin, MSN, Over-blog, Priceminister, Wikipedia, Yahoo). Là encore, le constat est le même : si la navigation est très fluide en début de journée, avec un temps de réponse sous les deux secondes, celui-ci augmente jusqu’à dépasser les six secondes autour de 21 h. Plusieurs informations ressortent de ces données : non seulement Free rencontre un véritable problème, qui est également ressenti dans une moindre mesure chez d’autres opérateurs, mais surtout, ces problèmes ne sont pas exclusifs à YouTube et se constatent sur de nombreux autres sites.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
30 commentaires
    Votre commentaire
  • CoolRaoul
    elle est là la solution: http://ggcadmin.google.com/ggc
    mais Free n'en veut pas
    -2
  • Synack
    "pour YouTube, c’est à Free de payer pour passer un accord de peering entre les deux marques. Normalement, ce genre d’accord entre deux services ne se facture pas, puisqu’on considère que les deux parties,"

    D'où sortez vous cette affirmation ? C'est l'inverse, c'est free qui veut que Google paye, et pas juste le tuyau qui ne coûte rien entre les deux, mais au trafic qui passe pour payer les infras qu'il refuse de faire payer à ses clients. Free a voulu faire croire à ses clients que les autres les pigeonnaient en faisant des prix bas, maintenant ils ne veulent pas assumer de payer ce qu'ils consomment et tentent de faire croire aux gens que c'est au gros américain plein d'argent de payer leur débit.

    Ce n'est pas dans la politique de Google de faire payer pour être joignable, ils ont toujours facilité la connexion avec les opérateurs (gros et petits), ce qu'ils refusent, c'est de devoir payer le trafic entre les 2 au FAI comme si c'était un fournisseur.

    Pour rappel, Google gère quand même aussi de son côté tout une infra pour ses données et amène le contenu de Youtube depuis son datacenter à Saint Ghislain en Belgique jusqu'à Paris. Ils font leur part du boulot et d'investissement pour être présents dans le pays.

    La politique actuelle de free est de faire payer la bande passante à tous les opérateurs en direct (gros comme petits) a un prix relativement conséquent pour joindre ses abonnés et d'avoir un coût faible chez ses fournisseurs pour ceux qu'ils n'ont pas en direct. Et c'est comme ça depuis plus d'un an, probablement pour financer le FTTH et le mobile. Personnellement je ne suis pas d'accord pour payer une connexion ADSL qui rame pour financer le mobile low cost dont je n'ai que faire.

    Arrêtons de faire passer Free pour le chevalier blanc.
    1
  • victo24dord
    Pourquoi tout les autres FAI n'on pas le même soucis pour Youtube, qui a payé les "tuyaux" ?
    CoolRaoul, pourquoi pourquoi Free n'en voudrais pas ?
    0
  • timofort
    Synack Président !
    0
  • Synack
    Anonymous a dit :
    Pourquoi tout les autres FAI n'on pas le même soucis pour Youtube, qui a payé les "tuyaux" ?
    CoolRaoul, pourquoi pourquoi Free n'en voudrais pas ?


    Les autres FAI font les investissements nécessaires et le comptent probablement plus comme part de ce que les clients payent chaque mois.

    Pour le cache, il semble que free ne courre pas après une bonne qualité du trafic mais veut valoriser ce dernier financièrement en faisant et gagner de l'argent dessus.
    1
  • tony75
    La solution ? Il y en a pas 36 : résilier.
    -1
  • CPTHADDOCK
    Non, au départ chaque service paie pour son raccordement, GOGOLE voudrait tout gratuit, y veut ptete ma femme aussi, pas un cloud, zéro pour GOGOLE
    -1
  • Synack
    Anonymous a dit :
    Non, au départ chaque service paie pour son raccordement, GOGOLE voudrait tout gratuit, y veut ptete ma femme aussi, pas un cloud, zéro pour GOGOLE


    Au départ sur Internet, les opérateurs de contenus (souvent hébergeurs) et les FAI s'interconnectent gratuitement ensemble et ça coûte pas très cher, ça fait surtout des économies à tout le monde.

    Sauf qu'aujourd'hui Free a surement rempli les ports de ses routeurs et doit surement en racheter pour augmenter la capacité. Alors free a décidé que c'était plus ses clients qui payaient ses infras mais les gens qui font du contenu avec qui il est interconnecté.

    Sauf que dans l'histoire c'est free qui veut le beurre et l'argent du beurre, ils ont des clients qui payent une bande passante et des fournisseurs de contenus qui paieraient aussi la bande passante nécessaire pour les clients.

    Et comme dit au dessus, tout n'est pas gratuit pour Google puisque lui aussi doit déployer des infras pour amener les données de Belgique à Paris au plus près des FAI pour la France.

    -> La pub du contenu ou les abos payants payent les infras des fournisseurs de contenu
    -> Les clients abonnés payent leur connexion à Internet à XXX Mbps au FAI
    -> Les 2 partagent les frais pour tirer des fibres entre leur réseau. C'est là que free n'est plus d'accord et veut que Google paye le trafic entre les 2 sur ces fibres.

    Tout ça sous forme de chantage en prenant les clients en otage.
    1
  • vinyz
    Faut vraiment être idiot pour croire que l'internet se limite à Youtube qui est une des solution les moins bien optimisée du net. Que vous soyez chez Free ou les autres opérateurs, Youtube présentera toujours des soucis de bande passante.
    Essayez les solutions alternatives qui fonctionnent nettement mieux à mon sens. (Dailymotion par exemple, peut être moins riche certes, mais opérationnel).

    C'est facile de toujours montrer du doigt Free, je ne les défends pas spécialement, mais honnêtement, je paye moins cher mes solutions Téléphone et Internet en comparaison aux autres opérateurs et je me fiche éperdument que Youtube lag ou pas. Leur matériels sont stables, le service est globalement satisfaisant, état de fait qu'on accepte plus facilement chez les autres même quand on paye BEAUCOUP plus cher ?

    J'ai du mal à comprendre.

    A quand un article sur la fiabilité de la livebox et de son réseau internet totalement à la ramasse ? (cette merde qu'il faut rebooter 50 fois par jours et on vous fait croire que c'est normal). A quand un autre article sur la médiocrité du réseau 2G/3G de SFR et Bouygues ?
    Ah non, eux on en parle pas ... c'est Free le méchant dans l'histoire.
    -1
  • Lyto
    vinyzFaut vraiment être idiot pour croire que l'internet se limite à Youtube qui est une des solution les moins bien optimisée du net. Que vous soyez chez Free ou les autres opérateurs, Youtube présentera toujours des soucis de bande passante.Essayez les solutions alternatives qui fonctionnent nettement mieux à mon sens. (Dailymotion par exemple, peut être moins riche certes, mais opérationnel).C'est facile de toujours montrer du doigt Free, je ne les défends pas spécialement, mais honnêtement, je paye moins cher mes solutions Téléphone et Internet en comparaison aux autres opérateurs et je me fiche éperdument que Youtube lag ou pas. Leur matériels sont stables, le service est globalement satisfaisant, état de fait qu'on accepte plus facilement chez les autres même quand on paye BEAUCOUP plus cher ?J'ai du mal à comprendre.A quand un article sur la fiabilité de la livebox et de son réseau internet totalement à la ramasse ? (cette merde qu'il faut rebooter 50 fois par jours et on vous fait croire que c'est normal). A quand un autre article sur la médiocrité du réseau 2G/3G de SFR et Bouygues ?Ah non, eux on en parle pas ... c'est Free le méchant dans l'histoire.

    Personne ne t'a dit qu'internet se limitait à Youtube. Mais Youtube fait aussi parti d'internet et le fait de ne pas pouvoir accéder à une partie d'internet parce que ton FAI refuse de mettre de l'argent (qu'il te fait payer au passage) dans de l'infrastructure supplémentaire mérite quand même que l'on s'y penche. Tu ne te sers pas de Youtube ? Tant mieux, tu ne ressens pas l'impact des décisions de Free. Mais d'autres le font alors ils ont aussi le droit de pointer du doigt les pratiques du FAI.
    1
  • cyberscooty
    Synack Free a surement rempli les ports de ses routeurs


    N'importe quoi! C'est un peu plus compliqué que cela Internet ....tu n'es pas à la maison avec ton switch où il suffit de brancher un pc sur une prise de libre.
    0
  • squirrel
    7 pages d'article pour apprendre qu'un freenaute rame sur youtube et que les débits 3G de FM sont moyens....
    Y'a pas mieux ?
    0
  • lm28
    n’importe quoi, chez moi (je suis chez Free) aucun problème de connexion pour youtube ni en général d’ailleurs, et pour le 3g pareille aucun problème:2 forfaits a 2 € et un forfait a 15.99 € et niquel pas message non reçue ou qui met trop de temps a arriver, enfin bref moi dans la région centre et plus précisément en Eure et loir tout baigne.......
    1
  • Synack
    Anonymous a dit :

    N'importe quoi! C'est un peu plus compliqué que cela Internet ....tu n'es pas à la maison avec ton switch où il suffit de brancher un pc sur une prise de libre.


    C'est un peu plus compliqué que ça oui, mais c'est probablement le coeur du problème dans l'idée.

    Je vais détailler ma réponse plus en profondeur, ça évitera peut-être que tu me répondes comme si je n'y connaissais rien :

    Un réseau FAI (non tier-1), c'est :
    -> 2-3 sites de coeur de réseau avec des routeurs de coeur qui coûtent cher et avec beaucoup de ports 10G/40G (éventuellement 100G)
    -> des fibres optiques entre les sites de coeur avec habituellement du multiplexage optique (DWDM) pour pouvoir faire passer plusieurs liens sur la même fibre.
    -> des sites périphériques qui collectent les données venant des DSLAM avec à nouveau des fibres qui amènent les données.
    -> des DSLAM qui agrègent les abonnés ADSL et sont connectés généralement à 10G au site périphérique. En général tu as également une boucle qui comporte plusieurs DSLAM comme un collier avec chaque bout qui va sur site périphérique ou coeur.
    -> 2-3 transitaires qui sont les fournisseurs par défaut de la connectivité au monde Internet (Cogent et Tata pour free)
    -> Du peering direct pour interconnecter les réseaux avec qui il y a du volume ou de la qualité à avoir sans payer le fournisseur de transit.

    Free a des Cisco CRS, des bestioles qui coûtent vraiment très chers. Ils ont des liens vers leurs fournisseurs qui saturent et un peering direct avec Google qui sature aussi (volontairement ou non). Google n'est pas le seul impacté, j'ai des sites qui passent par Cogent ou par Tata et la saturation se fait sentir aussi parfois. Les coeurs de Free sont présents sur Telehouse 2 (le plus gros carrefour Internet en France) et sur leur datacenter de Bezons. Peut-être aussi ailleurs mais c'était pas le cas il y a quelques années.

    Google amène ses données depuis son datacenter en Belgique (Saint Ghislain) en France par un réseau important, ils sont sur Paris sur plusieurs sites avec des routeurs Juniper Txxx et se raccordent en peering aux FAI locaux ainsi qu'aux fournisseurs de contenu en France. De la même manière ils utilisent des fibres entre la Belgique et Paris, achètent des routeurs coûteux et déploient la capacité nécessaire pour être joignable à Paris directement.

    Google a une politique ouverte de peering, n'importe qui présent sur un point d'échange IX peut peerer en direct avec eux gratuitement, c'est logique, le but de Google n'est pas de faire de l'argent avec le réseau mais d'être accessible avec une bonne qualité et de crawler les sites correctement pour le référencement. Egalement ils montent en général leur connexion en direct avec les FAI nationaux dans la capitale Internet du pays (Paris pour la France). Les FAI et Google sont présents normalement sur au moins un site majeur de Paris commun (genre Telehouse 2 par exemple)

    Un routeur de coeur de réseau à l'échelle d'un gros FAI, c'est :
    - Un chassis énorme
    - Beaucoup d'électricité nécessaire (surtout le CRS de Cisco pas très cool pour ça)
    - des cartes de management
    - des cartes de lignes (les cartes qui ont les ports réseaux)
    - des switchs fabrics (ce qui permet aux cartes d'échanger les données entre elles et avec la carte de management)

    Derrière donc, mettre un nouveau lien avec un peering direct, c'est :
    -> Tirer une fibre entre les 2 (2000 euros en une fois on va dire) sur un site commun, ça représente 100-200m de distance généralement.
    -> Provisionner un port sur le routeur (le prix de la carte de ligne divisé par le nombre de ports pour l'étude de coût)
    -> Le prix d'un connecteur optique 10G/40G/100G (ce qui transforme la lumière en données électriques et qui s'insère dans le port de la carte)

    Après bien sûr, faut aussi que le réseau interne entre les coeurs et vers les sites périphériques soient taillées pour le volume global qui y circule, donc éventuellement d'autres ports et des fibres/lamba (lambda = un canal du multiplexeur optique)

    Le probable problème actuel de Free, c'est que le très gros routeur de coeur CRS sur le site de Telehouse 2 semble bien rempli. Ca veut dire que pour upgrader, c'est pas juste un optique ou une carte à ajouter mais qu'il faut un nouveau chassis très coûteux. Et là ça pique financièrement.

    Cependant ça semble plus un déclencheur qu'une cause, parce que depuis 1 an et demi, free a coupé toutes les interconnexions gratuites avec les acteurs de contenu en France, ce qui laisse le choix suivant :
    - Payer un nouvelle connexion en direct à un prix plus conséquent demandé par Free que la connexion à Internet complet avec un fournisseur de transit. Ca veut dire payer plus cher pour joindre un unique FAI que pour voir tout le monde.
    - Passer par un transitaire, mais avec les problèmes de saturation. En général tu paries sur Cogent (pas cher) pour les joindre par le chemin le moins long en dehors du peering direct, mais si free sature avec Cogent de toute façon ça reste chiant.

    Youtube n'est pas le seul impacté, sauf que les autres fournisseurs de contenu n'ont pas eu le choix et ont du payer à Free ou au fournisseur de transit de Free pour ne pas dégrader leur qualité et être abandonnés de leurs clients (hébergeurs) ou visiteurs (sites).

    Et les gens qui ont choisi Cogent en masse peuvent s'inquiéter aujourd'hui car Free a basculé sa sortie par défaut sur Tata il y a peu alors que c'était Cogent avant. Donc les données des sites font <hébergeur> -> Cogent -> Tata -> Free au lieu de <hébergeur> -> Cogent -> Free avec plus de risques de saturation (lien Cogent-Tata ajouté aux autres). Je me dis que c'est peut-être pour libérer de la place sur le lien Cogent avec le retour de Mega, mais c'est une hypothèse personnelle ça.

    Voilà, ça c'est une explication un peu plus étoffée d'Internet et de la situation entre free et les opérateurs de contenu. Ca reste un avis personnel, mais d'une personne qui bosse dans les réseaux opérateurs .

    Free a fait une intervention lors de la réunion bi-annuelle des opérateurs français, exposant la vision de free sur le problème. Malheureusement il n'y a pas eu de questions publiques à l'issue de cette présentation, ce qui était très dommage et surement voulu.

    Donc non, je ne suis pas à la maison avec mon switch. Je veux bien par contre que tu argumentes un peu ta réponse et que tu m'expliques pourquoi tu considères que c'est n'importe quoi maintenant que j'ai détaillé la mienne.

    Merci.
    3
  • tehar
    Tout les opérateurs FAI ont des stratégies commerciales différentes.

    Certains d'entre eux ont plus qu'abuser de subventions ou renflouement, directement issus de NOS impots, là où d'autres ont appliqués des prix prohibitifs durant des décénnies en téléphonie mobile.

    Free ne cache pas sa stratégie qui vise à affaiblir la concurrence, en proposant toujours plus de services gratuits, en priorité ceux payant chez les autres. Alors évidemment, la qualité s'en ressent, mais la concurrence doit alors réagir.

    Je comprend mal comment on peut voir autant de gens chez Free, qui se plaignent du service. Personne n'est obligé de rester chez un opérateur et libre à chacun de résilier si les services ou la qualité n'est plus jugé acceptable.

    En France on préfére pleurnicher et subir, que prendre ses responsabilités et changer d'opérateur, et après on s'étonne que les entreprises ont souvent tendance à nous prendre pour des pigeons décérébrés.

    Enfin faut pas etre idiots pour s'apercevoir que Free ne fera pas d'effort car ne veut pas rajouter de routeurs Frontieres qui coutent horriblement gère en infrastructure, alors qu'au final seul un petit pourcentage des clients utilisent pleinement ces ressources.
    Free se fiche de ces clients qui lui coute au final cher, et qui en grande partie, ne font pas de hors forfait. Qu'ils aillent à la concurrence, Free s'en portera que mieux.
    2
  • Ludovic Authosserre
    Moi personnellement j'en es marre de free. en soirée il est impossible d'avoir un débit correct pour jouer en ligne ou autre!!!!!! il va falloir qu'ils trouvent une solution et vite!
    -1
  • lm28
    ou habite tu ? moi j'habite en Eure et loir comme je l’écrit plus haut et je ne ressent absolument rien ni sur youtube ni sur les jeux, hier samedi j'ai jouer toute l’après-midi et bonne partie de la nuit sans rien ressentir comme ralentissement, j'ai du mal a comprendre et je pense qu'il faudrait regarder du coté de la qualité e de la ligne et/ou du raccordement.
    0
  • lm28
    je donne ce lien a tous ceux qui râle pour rien contre Free http://www.free-reseau.fr/ alors ceci n'appartient pas a Free, on peut i voir tous les incident qui arrive en France et lorsque l'on a renseigner tous les champs concernant sa ligne il et même capable de voir si on a redémarrer sa box ou pas, et je pense que celui ci et très fiable, pour l'avoir tester depuis 1 ans il ma bien signaler quand il y avait en juillet et en août 2012 des gros ralentissement du a des défaillances de certains DSLAM, ceci pour dire encore une fois que la qualités des lignes en france ainsi que des DSLAM ou des répartiteur ne sont pas fiable du au merdier causer pas FT.
    -1
  • Synack
    Anonymous a dit :
    ou habite tu ? moi j'habite en Eure et loir comme je l’écrit plus haut et je ne ressent absolument rien ni sur youtube ni sur les jeux, hier samedi j'ai jouer toute l’après-midi et bonne partie de la nuit sans rien ressentir comme ralentissement, j'ai du mal a comprendre et je pense qu'il faudrait regarder du coté de la qualité e de la ligne et/ou du raccordement.

    Quand tu as le débit max sur les serveurs de test de débit de Free et des lenteurs vers les gros sites qui ne sont pas chez Free, la question de la qualité de la ligne ne se pose pas ;)

    http://test-debit.free.fr/

    Ou quand tu prends un VPN/proxy et que les débit n'ont plus rien à voir entre avec et sans.
    1
  • tehar
    C'est evident Synack qu'il y a un bridage qui se fait.

    Mais cela ne change rien au problème de base qui est que les infrastructure réseau évoluent, mais que le transit de data lui augmente de facon totalement incontrolé depuis quelques années. L'augmentation des débits adsl à fait que les diffuseurs de contenu, ne cherchent plus à alléger et optimisé leurs codes.

    Tu trouves normal qu'il faille 6Mbps de dispo et 20% d'un processeurs X4/X6 pour regarder une vidéo sur youtube normalement?

    Free fait du bridage, parec qu'il estime que Google à les moyens technique de compresser son contenu afin de le rendre plus facilement transportable. Si on continue comme ca, à terme, tout les opérateurs le feront, et je suis même persuadé qu'on aura bientot des clients qui pourront voir leurs abonnements adsl résilié pour cause de traffic trop important.

    Actuellement c'est deja le cas plus ou moins officiellement sur les quotas de téléphonie voip où des utilisateurs se voient bloquer au bouts de x heures mensuelles.

    Internet pour continuer à existé à besoin que ses utilisateurs se sensibilisent, comme dans d'autres domaines, à ne pas utiliser les ressources à outrance, plus que nécéssaire, simplement parce que c'est illimité.
    0