[Test] Samsung Galaxy S6 Edge Plus : pour quelques centimètres de plus

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Galaxy S6 Edge Plus

Le Galaxy S6 Edge est l’une de plus belles réussites de Samsung en matière de smartphone. Innovant grâce à son écran aux bords incurvés, beau avec un design alliant verre et métal, performant à l’aide d’un processeur maison surpuissant, on pourrait longtemps parler des qualités de l’appareil. C’est donc sans surprise que le géant coréen a décidé d’étendre cette recette à une autre gamme : celle des phablettes. Avec la version « Plus », le S6 Edge gagne ainsi quelques centimètres, afin d’offrir un imposant écran de 5,7 pouces. Pour le meilleur ?

Lire : Samsung Galaxy S6 et S6 edge : le test complet

1 - Oui, pour son magnifique écran

En matière d’écran, Samsung a largement fait ses preuves. Année après année, il perfectionne une technologie qu’il affectionne : l’AMOLED. Avec celui du Galaxy S6 Edge, le constructeur démontre sa maitrise avec une débauche technique : une dalle Super AMOLED, Quad HD et incurvé sur les deux bords. Le Galaxy S6 Edge+ reprend cette configuration, mais sur une surface plus grande : au lieu de 5,1 pouces, il s’étend sur 5,7 pouces. Ce gain en superficie n’affecte en rien les qualités de l’écran, bien au contraire !

On profite toujours de ce qui est sans doute à l’heure actuelle l’afficheur le plus réussi de la production actuelle. Une fois configuré correctement (oubliez les modes AMOLED dans les réglages si la fidélité des couleurs vous importe et sélectionner le mode basique), impossible de lui trouver un défaut. Les noirs sont d’une profondeur absolue, l’une des forces de la technologie AMOLED, la qualité d’image est sans reproche grâce à sa définition Quad HD (2 560 x 1 440) et la luminosité est parfaite en toute circonstance, même en extérieur sous un soleil éblouissant.

Quant à ses bords, ils restent malheureusement plus esthétiques que fonctionnels. Samsung a bien cherché à étendre les interactions possibles. Désormais, on peut accéder, en faisant glissant son doigt sur l’un des côtés, à des raccourcis vers ses applications favorites. Cela s’ajoute à la déjà existante liste de contacts préférés, mais c’est encore trop anecdotique. Pour le reste, bénéficier d’une horloge nocturne ou d’un petit flux d’actualité n’a rien d’indispensable.

2 - Oui, pour ses performances époustouflantes

Le Galaxy S6 Edge pouvait déjà se vanter d’être le smartphone Android le plus performant du marché. Cela ne suffisait pas à Samsung qui a jugé utile de booster encore un peu la configuration matérielle pour le S6 Edge Plus. La principale différence réside dans la quantité de mémoire vive, qui passe de 3 à 4 Go. De son côté, le processeur a subi quelques ajustements et optimisations, tout cela afin de faire grimper les résultats des tests synthétiques. La mission est accomplie, puisque sur les benchmarks essayés, le Galaxy S6 Edge+ est systématiquement devant son petit frère de 5,1 pouces.

Pour autant, l’incidence du giga-octet de mémoire vive en plus n’est pas flagrante, les 3 Go du S6 Edge assurant déjà un comportement irréprochable. Ne boudons pas la satisfaction des gros chiffres, et admettons qu’au moins, le S6 Edge Plus ne souffre d’aucun temps mort. Le multitâche le plus intensif n’est pas un obstacle, les applications restant en mémoire même dans les pires conditions. Reprendre sa partie dans un jeu, après une navigation sur un site, l’envoi de quelques messages et la consultation de ses réseaux sociaux est une formalité.

Les jeux vidéo n’ont d’ailleurs pas la moindre difficulté à s’animer malgré l’importante définition de l’affichage, Quad HD pour rappel. Tous les titres, y compris les plus gourmands, fonctionnent sans ralentissement. Et compte tenu de la taille de l’écran, l’immersion est excellente.

3 - Oui, pour son capteur photo élitiste

On ne change pas une équipe qui gagne. Il est par conséquent logique de retrouver sur le S6 Edge Plus le même capteur photo que sur le S6 Edge. Totalisant 16 mégapixels, il est équipé d’un système de stabilisation optique et peut se vanter de faire partie des tout meilleurs dispositifs photo pour smartphone qui existe actuellement.

Lire : Quel est le meilleur smartphone pour la photo ?

Les photos sont d’une qualité impressionnante, regorgent de détails, sont précises et leurs couleurs sont fidèles. L’appareil n’a même pas peur du noir, puisqu’il est en mesure de capturer des clichés jusque dans une obscurité avancée. Du côté des vidéos, l’avantage conféré par le stabilisateur optique se remarque instantanément. Samsung y a d’ailleurs adjoint les services d’un autre stabilisateur, numérique cette fois, pour une fluidité optimale. De nombreux formats sont disponibles, du Full HD à 60 images par seconde à la 4K, mais également des ralentis limités au 720p.

Un mode professionnel permet de prendre le contrôle sur les réglages, de quoi offrir un peu plus de marge de manœuvre pour les experts. Il n’est pas aussi complet que celui proposé par LG sur le G4, mais il partage une particularité : l’enregistrement des clichés au format RAW. Ces fichiers ne sont pas visibles depuis la galerie, mais peuvent être exploités dans un logiciel spécifique pour un potentiel de retouche maximal.

4 - Oui, pour son autonomie en hausse

Compte tenu de ses dimensions plus généreuses, le Galaxy S6 Edge Plus se permet le luxe d’embarquer une batterie plus importante. Elle passe de 2 550 mAh sur le S6 Edge à 3 000 mAh. Cette belle augmentation se traduit dans les faits par une autonomie accrue, qui atteint désormais une bonne journée et demi d’utilisation, y compris pour ceux qui ont l’habitude d’être régulièrement collés à leurs écrans.

En regrette tout de même, au même titre que sur le S6 Edge, l’absence de batterie amovible. Un mode d’économie d’énergie spécifique permet, pour ceux qui en auraient besoin, de couper la majorité des fonctionnalités et passe l’affichage en noir et blanc. Ainsi configurée, l’autonomie peut alors tutoyer les deux jours. Quoi qu’il en soit, le système de charge rapide a été amélioré, en restant bien entendu toujours compatible avec les chargeurs par induction.

5 - Oui et non, pour un format vraiment imposant

En passant l’écran à 5,7 pouces, Samsung a fait du S6 Edge Plus une véritable phablette. Ce grand format permet de profiter dans des conditions optimales de ses différents contenus multimédias et autres jeux vidéo, mais pénalise la prise en main. Le téléphone est imposant, certes, mais il est surtout très long. L’usage à deux mains est évidemment de rigueur, sauf que même pour les doigts les plus grands, atteindre la barre de notification n’est pas toujours facile.

Par ailleurs, les bords incurvés gênent parfois la navigation, les doigts ayant tendance à involontairement interagir, surtout lorsque l’appareil est maintenu d’une seule main. Pour autant, il faut bien reconnaitre que des efforts ont été faits par rapport au S6 Edge, dont la prise en main était encore plus perturbante à cause de tranche trop fine. Plus épaisses et moins marquées, elles sont plus douces et plus agréables à tenir.

Lire : Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire