Samsung Galaxy S8 : première prise en main

Le Galaxy S8 profite d’un tout nouveau design, d’un ambitieux assistant baptisé Bixby et d’une application qui transforme le smartphone en « télécommande universelle » pour la maison connectée. Grâce à tous ces atouts en main, le flagship de Samsung tente de se distinguer dans un marché très encombré. Nous avons eu en main les S8 et S8+, qui seront disponibles en précommande dès aujourd'hui (à 18h00), avant d’être expédiés le 28 avril prochain.
Dans l'ensemble, et malgré certains défauts, le S8 pourrait très rapidement devenir le roi des smartphones sous Android. En comparaison, ce Galaxy dépasse l'iPhone 7 à bien des égards.

Le nouveau champion du design

Le design de la face avant du Galaxy S8 constitue l’un de ses meilleurs atouts : l’appareil se distingue des anciens modèles par ses bords incurvés avant et arrière, qui balaie d’un revers de la main le S7. La surface d’affichage par rapport à la surface totale de l’appareil est de 83%, soit un peu plus que le LG G6 et ses 80%.

Le S8 dispose d’un écran de 5,8", tandis que le S8+ profite d’un écran de 6,2" qui, malgré sa grande taille, fait que l’on peut manipuler l’appareil d’une seule main. Les deux écrans AMOLED offrent une définition Quad HD+ (2960 x 1440) et une zone de visualisation immersive qui facilite l’utilisation de plusieurs applications en même temps. En outre, ces deux écrans prennent en charge le contenu HDR (High Dynamic Range) pour de meilleures couleurs et un niveau de contraste accru.

Le Galaxy S8 mesure précisément 14,99 x 6,9 centimètres, et fait 0,76 cm d’épaisseur. Il pèse 156 grammes. Le S8+ mesure quant à lui 16 x 6,9 x 0,76 cm et pèse 173 grammes (même largeur et même épaisseur, il n’y a que la longueur et le poids qui varient).

Un nouveau bouton d’accueil virtuel remplace le bouton physique du téléphone, qui fournit une agréable rétroaction haptique qui vous permet de savoir quand vous l’avez pressé. Le bouton est facile à repérer, situé entre le bouton des applications récentes et le bouton arrière. En revanche, un gros regret : le capteur d’empreinte est mal situé. Placé à l’arrière du smartphone, il est trop proche du capteur photo, ce qui peut entraîner rapidement des traces de doigt sur la lentille.

Bon point en revanche, vous pouvez utiliser la reconnaissance faciale pour débloquer le smartphone, une fonctionnalité déjà présente sur le Note 7. Enfin, dernier avantage (certains y trouveront probablement à redire) : Samsung n’a pas sacrifié la prise jack pour rendre son smartphone étanche, comme l’a fait Apple sur son iPhone 7.

Bixby : bien plus qu’un simple clone de Siri

Le nouvel assistant de Samsung, prénommé Bixby, va plus loin que de répondre à de simples questions. L’outil est réellement pensé pour aider l’utilisateur dans ses requêtes quotidiennes, et selon Samsung, Bixby est capable de répondre à plus de 15.000 types de demandes.

A titre d’exemple, vous pouvez demander au Galaxy S8 d’envoyer une vidéo que vous êtes en train de regarder sur le smartphone vers une TV Samsung. Vous avez également la possibilité de lui demander d’ajuster la luminosité de l’appareil, sans avoir à lever le petit doigt.

Les choses deviennent encore plus intéressantes lorsque vous commencez à utiliser Bixby Vision, une application qui tire parti du capteur photo du téléphone. Si vous pointez le capteur vers un objet, Bixby Vision fournit des informations contextuelles. Vous pouvez rapidement rechercher les notes d’un vin à l’aide de Vivino, ou rechercher le prix d’un article (comme un livre) sur Amazon. Samsung prévoit d’intégrer d’autres partenaires à son application au fil du temps.

Loading...

Spécifications matérielles et capteur photo

Dans sa version américaine, le Galaxy S8 embarque en guise de processeur le tout nouveau Snapdragon 835. L’appareil dispose également de 4 Go de RAM et de 64 Go de stockage, soit le double de capacité du Galaxy S7. Le S8 conserve finalement son port microSD qui permet d’augmenter considérablement l’espace de stockage.

Côté appareil photo, rien de réellement innovant à l’horizon par rapport au S7, qui profitait déjà d’un excellent capteur. Le dispositif arrière permet de prendre des photos en 12 Mpx, tout comme sur le S7. Samsung affirme néanmoins avoir amélioré la netteté de la prise de vue au niveau logiciel. À l’avant, l’appareil profite d’un nouveau capteur de 8 Mpx (contre 5 Mpx pour le modèle précédent), et d’un autofocus intelligent, parfait pour les selfies.

En revanche, on ne nulle trace d’un double capteur à l’arrière, comme sur l’iPhone 7 Plus et le LG G6. Impossible en l’occurrence de profiter d’un véritable zoom optique.

En termes de charge, les S8 et S8+ peuvent fonctionner une journée complète, chacun embarquant respectivement une batterie de 3.000 et 3.5000 mAh. Le Snapdragon 835 promettant une gestion plus efficace de l’énergie, on peut s’attendre à une meilleure autonomie que sur la génération précédente.

Au passage, Samsung promet un examen extrêmement poussé en usine, afin de s’assurer que les batteries des S8 et S8+ sont saines. L’examen en question tient en 8 points, comme nous l’avions évoqué il y a quelques semaines suite au scandale du Note 7.

Le maître incontesté de la maison connectée

Le Galaxy S8 est livré avec une application Samsung Connect qui vous permet de contrôler plusieurs appareils de la maison à partir d'un seul endroit. Vous pouvez atténuer ou augmenter la puissance de vos Philips Hue, ou démarrer à distance votre aspirateur robot.

La fonctionnalité la plus « cool » reste la possibilité de jeter un coup d’œil dans le réfrigérateur connecté Samsung pour voir ce dont on a besoin en magasin.

Pour vous aider à connecter tous vos appareils, Samsung propose également son Home Connect, un routeur Wi-Fi combiné à un hub connecté. L’appareil permet de contrôler tous les équipements non fabriqués par Samsung.

DeX où comment transformer son smartphone en PC

Avec le nouveau doc DeX (en option), le Galaxy S8 peut se dédoubler et devenir un véritable petit PC. Une fois l’appareil connecté à la prise USB-C du dock, on dispose d’une interface semblable à celle d’un ordinateur, avec ses zones d’applications et de notifications dédiées. Le DeX prend en charge la souris et le clavier, ainsi que les clics et les raccourcis auxquels on est habitué.

L’idée derrière tout ça est de vous permettre d’exécuter deux applications côte à côté, comme un navigateur Web et une application mail. Avec DeX, on peut non seulement utiliser les applications plein écran de Samsung, mais également les applications tierces optimisées, comme Microsoft Office ou Adobe Lightroom.Unique (petit) reproche : le dock est limité à une définition en 1080p.

En conclusion

Samsung affirme que son Galaxy S8 établit une nouvelle catégorie de smartphones. C’est peut-être un peu présomptueux de la part du constructeur coréen, mais le design de l’appareil et son assistant Bixby sont deux éléments assez impressionnants, laissant Google et ses Pixel mordre la poussière.

Le Galaxy S8 surpasse également l’iPhone 7 de bien des façons. Il offre un écran plus grand que le smarpthone d’Apple, dans un boîtier beaucoup plus compact, avec un assistant plus polyvalent. Cela place la barre haute pour le futur iPhone 8.

Le Galaxy S7 profite par ailleurs d’un très bon capteur photo : l’absence d’amélioration matérielle sur le S8 n’est donc pas un point sensible. Néanmoins, ce qui est assez décevant, c’est l’absence d’une double lentille, comme sur l’iPhone 7 Plus. On aurait apprécié sa présence sur le S8+.

Au final, le succès à long terme du Galaxy S8 dépendra de la façon dont Bixby va se développer : combien de fonctionnalités Samsung et ses partenaires vont-ils ajouter au fil du temps ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire