PSP, Archos et téléphones : de bons GPS ?

Le GPS de la PSP : présentation

Annoncé et disponible depuis plusieurs années au Japon, le GPS de la PSP arrive en Europe. Bonne nouvelle, il est bien compatible avec tous les modèles de PSP (classique ou Slim & Lite). Nous l’avons, comme dans le test des baladeurs vidéo, comparées à un Archos 605 Wi-Fi.

La connexion

Le GPS est compact et se branche sur le port USB de la console. Attention, une fois le GPS connecté, il est impossible d’utiliser la caméra ou de relier la console à un PC. La fixation est solide. Une vis permet d’arrimer solidement le récepteur à la console. Le récepteur dépasse un peu et empêchera le rangement de la console dans une housse, attention.

Le logiciel, installation

Le logiciel est fourni sur un UMD et s’installe, optionnellement, sur une carte Memory Stick, pour accélérer les accès. Comptez une carte de 2 Go pour installer la totalité des informations (voix, cartes, etc.), même si tout est parfaitement utilisable depuis l’UMD (au prix d’une certaine perte de performances). Les cartes sont fournies, de façon assez classique, par TeleAtlas et le logiciel de navigation est signé NavNGo. Sony promet une bonne qualité de navigation et une interface rapide et efficace, nous verrons ce qu’il en est dans les tests pratiques.

Le prix

Le récepteur et un UMD contenant les cartes de la France valent 119 euros. Notons que le récepteur est aussi disponible avec un support pour voiture mais que nous n’avons pas pu le tester : notre exemplaire de test ne comprenait que le récepteur et les cartes. Le récepteur couplé au support vaut 149 euros, ce qui est intéressant. Un kit comprenant la console, le récepteur et le support de voiture est aussi disponible, pour 299 euros. Enfin, il est possible d’acheter des packs de cartes sur le PlayStation Store : 19,90 euros par pays (ou zone de pays) et 39,90 euros pour l’Europe de l’Ouest. Rappelons que nous avons testé la PSP Slim&Lite dès sa sortie.