GPS Sony vs. Medion : les outsiders passent à l'offensive

Des logiciels perfectibles

Seconde cible de notre test, les logiciels ne se sont eux non plus pas avérés satisfaisants.

Manque de réactivité

Premier vrai point noir des deux modèles, la réactivité est la grande absente de leurs logiciels respectifs. Tout d’abord, la navigation dans les menus est lente et fastidieuse. Un clic de confirmation peine à appeler le menu correspondant. C’est donc un sentiment d’inertie qui prédomine à l’utilisation.

Les calculs d’itinéraires ne sont pas eux non plus au top de leur forme. Si le calcul initial est long sur les deux modèles, il reste tout de même juste en dessous de la limite de l’acceptable. Le problème vient plutôt du recalcul lors d’un trajet, qui s’avère particulièrement difficile sur le Sony.

Le reste à la hauteur, presque

Les autres fonctionnalités logicielles restent bien heureusement performantes. Les POI sont bien là et relativement pertinents sur les deux GPS. Tous deux gèrent égalent les historiques et les favoris. Mais le Medion termine malgré tout sur un mauvais point concernant son temps de démarrage vraiment très long (plus de 30 secondes) et pas réellement acceptable dans le cadre d’une utilisation quotidienne.