http://media.bestofmicro.com/T/M/564826/original/Smartphones.jpg

Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones ?

Le capteur photo


Si l'appareil photo est votre principal critère d'achat pour un smartphone, sachez que Tom's Guide propose une sélection des meilleurs photophones

Choisir un capteur photo est difficile si l’on se contente de sa fiche technique. Il est souvent nécessaire de se pencher sur les clichés pour pouvoir déterminer réellement ses aptitudes. Heureusement, il y a plusieurs technologies plus ou moins récentes qui méritent notre attention, si la photographie est une préoccupation majeure de l’utilisateur. Tout d'abord, il est important de ne pas se focaliser à tout prix sur la quantité de pixels, un capteur 8 mégapixels peut très bien s'en sortir mieux qu'un autre de 13.

Loading...

La course aux photosites

Putôt que de faire la course aux mégapixels, il peut être plus intelligent de se concentrer sur la taille des photosites. Mais attention ! La taille des photosites impacte directement celle du capteur. Les constructeurs doivent alors choisir le meilleur compromis entre taille de photosites et quantité de pixels. Le Galaxy S7 adopte une recette similaire : un capteur 12 mégapixels, mais des photosites de 1,4 microns (contre 1,12 pour le Galaxy S6 et ses 16 mégapixels). 

La mode du double capteur photo

Cette année, plusieurs appareils sortent du lot en intégrant deux capteurs photos. Ce n'est pas la première fois que l'on découvre ce genre de dispositif, mais l'utilisation qui en est faite dépend du constructeur. Par le passé, cela servait surtout des expérimentations pour filmer ou prendre des photos en 3D. Plus récemment, c'était pour offrir un effet Bokeh plus réaliste, en ajustant la profondeur de champ après la prise de vue. C'était par exemple le cas du Honor 6 Plus ou du HTC One M8.

Dernièrement, c'est le LG G5 qui s'est fait remarquer pour embarquer un deuxième capteur, dont la particularité est d'être grand-angle. Ainsi, il devient possible de réaliser des clichés avec son téléphone que l'on avait plutôt l'habitude de voir issu d'une caméra d'action du type GoPro. Sinon, l'approche de Huawei, avec le P9, est encore différente. Réalisé en collaboration avec la marque allemande Leica, l'un des deux capteurs est monochrome. Il se destine ainsi autant à la prise de photo en noir et blanc dans un style incomparable, mais sert aussi à assister le capteur couleur pour améliorer ses performances. Enfin Apple a rejoint la danse des doubles capteurs photo avec son iPhone 7 Plus et son effet Bokeh.

La stabilisation optique

Le stabilisateur optique est une technologie assez efficace dans les terminaux mobiles. Il permet d'éviter, dans une certaine mesure, les photos floues. Un gyroscope analyse les vibrations, mêmes infimes, de l’appareil et une, voire plusieurs lentilles, vont alors se déplacer dans la direction opposée au mouvement pour compenser le tremblement. Attention à ne pas confondre stabilisation optique et numérique : l’une est mécanique et agit pendant la prise de vue tandis que l’autre n’est qu’un traitement logiciel a posteriori.

Les avantages sont particulièrement sensibles lorsque l’on fait des photos en pleine action, ainsi que des clichés dans l’obscurité où le temps d’exposition est plus long, pour accumuler plus de lumière. Bien entendu, le dispositif est également efficace pendant l’enregistrement de vidéo, avec les mêmes avantages.

Capteur rétroéclairé

Certains constructeurs arguent parfois d’un capteur « rétroéclairé ». Derrière ce terme technique se cache quelque chose de plus simple que l’on pourrait l’imaginer. Sur un capteur classique, la couche photosensible est généralement placée en dessous de celle des circuits imprimés. Dans le cas d’un capteur rétroéclairé, ces couches sont inversées, ce qui permet d’éviter à la couche photosensible de perdre de la lumière.

L’impact du flash

Il existe deux types de flash : le LED, majoritairement utilisé et le xénon. Ce dernier offre une quantité de lumière bien plus importante que la LED. Les avantages sont nombreux : qui dit plus de lumière, dit portée plus importante et donc temps d’exposition amoindri. Cela permet d’éviter un peu plus le flou dans les images. Mais il n’y a aussi des inconvénients : le xénon consomme beaucoup plus d’énergie que le LED.

VerdictRien ne sert de courir vers les grosses quantités de mégapixels : le Galaxy S7 n'offre que 12 mégapixels, mais son rendu n'en demeure pas moins exemplaire. Mieux vaut privilégier, lorsque c’est possible, un bon rapport entre taille des photosites et nombre de pixels. Par contre, la stabilisation optique est un outil fabuleux pour des vidéos fluides et des photos nettes, surtout en basse luminosité. La technologie tend heureusement à se répandre.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire