[Test] Huawei Watch 2 : toujours pas la bonne recette

La Huawei Watch 2 est une nouvelle montre connectée que vous n’achèterez probablement pas. Eut égard aux autres modèles disponibles aujourd’hui, elle tire surtout son épingle du jeu grâce à un bon traqueur d’activité, un GPS très précis, un cardiofréquencemètre et une bonne autonomie. Le problème c’est que ses concurrentes font aussi bien et pour moins cher. Et la Huawei Watch 2 n’apporte pas grand chose de plus.

>>> Notre comparatif des tests et montres connectées

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour la Huawei Watch 2

Non, pour le design

La Huawei Watch 2 est une montre connectée qui n’est pas trop imposante une fois portée au poignet. Avec un poids de 56,67 grammes, elle est plus légère que l’énorme LG Watch Sport et ses 85 grammes. Vous n’aurez donc pas l’impression de faire de la musculation à chaque fois que vous levez le bras pour regarder votre montre.

Outre son poids, le design de la Huawei Watch 2 n’a rien d’impressionnant. Elle n’est pas sans rappeler la Samsung Gear S3 Frontier avec son cadran en céramique et les indentations sur tout la circonférence. Contrairement au modèle du constructeur coréen qui permet d’utiliser ce dernier pour la navigation dans l’interface, la Huawei Watch 2 doit se contenter de l(écran tactile et des deux boutons en acier inoxydable sur le coté droit. Avec une épaisseur de 12,7 mm, la Huawei Watch 2 est un peu plus épaisse que la raffinée LG Watch Style (10,16 mm), mais ses bords plus verticaux donne l’impression d’avoir un modèle plus petit.

En revanche la partie inférieure de la Huawei Watch 2 n’est pas aussi sophistiqué que le reste de la montre avec un sentiment d’inachevé. Fabriqué en acier inoxydable, il accueille un large cardiofréquencemètre optique au centre et quatre points de contact en métal sur les bords pour le chargeur sans fil.

Le bracelet en plastique qui est fournit n’a rien de remarquable mais il est confortable. Et contrairement à celui de la LG Watch Sport, il est possible de le changer à loisir. Enfin, la Huawei Watch 2 est IP68 ce qui veut dire qu’elle peut être immergée dans 1,5 mètre d’eau pendant 30 minutes.

Oui, pour l’écran

L’écran de 1,2 pouce de la Huawei Watch 2 est petit mais il est agréablement lumineux mais aussi bien défini avec ses 390 x 390 pixels. Comme d’autres montres Android Wear 2.0, l’écran bénéficie de la fonction Always On qui permet d’afficher l’heure en permanence. Pour activer l’écran il suffit de le tapoter ou de tourner le poignet. On accède alors à différents animations et informations comme l’autonomie restante et les nombre de pas effectué dans la journée.

L’interface Classic de la montre est plutôt astucieuse avec quatre zones personnalisable dont une avec un système d’engrenages tel que sur un modèle mécanique.Dommage qu’il ne soit pas possible de contrôler quand la Huawei Watch 2 passe du mode actif au mode passif.

Oui, pour le sport

Sans être aussi robuste qu’une vraie montre de running, le nombre de fonctionnalités offertes par la Huawei Watch 2 nous a agréablement surpris. Le nombre d’activités qui sont proposées par l’application Fitness est plutôt limité : courir, bruler des calories, vélo, et quelques autres. Il est possible de se définir un objectif pour chacune, comme par exemple la distance parcourue ou les calories brulées.

Nous avons utilisé la Huawei Watch 2 pour aller courir et nous avons apprécié qu’elle vibre à chaque kilomètre parcouru tout en affichant les informations sur la progression de la séance. Une fonctionnalité standard sur les montres de running mais qui est absente sur bien des montres connectées.

En revanche l’app Fitness commence à enregistrer la course avant même que l’acquisition GPS soit établie. Nous avons donc du la mettre en pause en attendant. Heureusement cela n’a pas pris plus d’une minute et la précision est au rendez-vous comparée à la Garmin Forerunner 235.

Une fois la course terminée la montre affiche les informations telles que la distance parcourue, l’allure, le nombre de pas par minute, le dénivelé, le rythme cardiaque et le temps de récupération. La Huawei Watch 2 va même jusqu’à afficher une petite carte du parcours. Toutefois, si ce dernier semblait correct, indiquant d’ailleurs quand nous tournions à droite ou à gauche, la carte sur laquelle il était affiché était complètement erronée.

Outre les activités sportives, la Huawei Watch 2 enregistre également le nombre de pas journalier, l’altitude et le rythme cardiaque au repos ainsi que les zones cardiaques pendant les courses. Il est possible d’activer un rappel pour se lever mais aussi des objectifs quotidiens de pas et de sommeil. La montre va même jusqu’à enregistrer la VO2 max qui est un indicateur global de santé.

L’app Huawei Wear permet de consulter des statistiques sur votre santé mais elle lance encore une autre app, Huawei Health, afin d’afficher des informations plus détaillées. A vrai dire Huawei Wear ne sert pas à grand chose car toutes les informations qu’elle affiche sont accessibles par ailleurs.

L’app Huawei Health permet de fixer des objectifs d’entrainement et de se créer un programme personnalisé. Une icône qui permet de jumeler un appareil est affichée en bas de l’interface mais curieusement la Huawei Watch 2 ne fait pas parti des modèles qui sont listés. Il est possible de partager les données de Huawei Health avec MyFitnessPal, Up de Jawbone et Google Fit. Mais vous aurez tout intérêt de vous passer de l’app de Huawei et de les utiliser directement à la place.

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Comme la plupart des montres Android Wear que nous avons testées, la Huawei Watch 2 a fonctionné pendant une journée environ en recevant des notifications et en utilisant la montre pour différentes tâches. Huawei annonce une autonomie de 10 heures avec le GPS et le cardiofréquencemètre activés. Après une course de 40 minutes en utilisant ces deux capteurs, la Huawei Watch 2 avait perdu 8% de charge environ. Ce qui correspond donc à une autonomie d’un peu moins de huit heures. Bien que cela soit inférieur à l’estimation de Huawei, cela reste bien mieux que les autres montres connectées que nous avons testées dans des conditions similaires.

Nous avons aussi apprécié le chargeur USB de la Huawei Watch 2. Bien qu’il s’agisse d’un modèle propriétaire, il est relativement compact et peu encombrant.

Oui, pour Android Wear 2

La Huawei Watch 2 est l’une des premières montres connectées à bénéficier d’Android Wear 2. La nouvelle version du système d’exploitation de Google s’accompagne de nombreuses améliorations. Elle permet notamment d’installer des apps directement sur la montre plutôt que de passer par le smartphone. Il est également possible de saisir du texte de différentes façons et le suivi d’activité est plus pratique grâce à Google Fit.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire