L'iPod touch est-il vraiment une console de jeux ?

Prise en main et jouabilité

Une bonne console, ce n’est pas seulement des jeux amusants et nombreux, mais c’est aussi une facilité d’accès et une prise en main exemplaire. La Wii, pour ce qui est des consoles de salon, en est l’exemple type : simple d’utilisation, intuitive et conviviale, elle doit entre autres son succès à sa manette aussi simple qu’originale. La qualité de la prise en main d’une console portable est donc tout aussi importante que la qualité de ses jeux, et c’est malheureusement un point sur lequel l’iPod touch laisse terriblement à désirer.

L’utilisation générale de l’iPod touch compte parmi les meilleures pour un baladeur de nos jours. Le problème survient généralement lorsqu’il s’agit de jouer car l’iPod touch comporte une qualité qui peut vite devenir un défaut : il est presque totalement dépourvu de boutons. La conséquence est assez évidente : beaucoup de jeux, adaptés généralement à d’autres plateformes, se retrouvent difficilement jouables sans croix directionnelle ni boutons d’action sur le touch. Certains éditeurs regorgent d’excellentes idées afin d’utiliser les fonctions de gyroscope de l’appareil (comme I Love Katamari de Namco ou Rolando 2 de Ngcomo) ou pour exploiter au mieux l’écran tactile (Toki Tori de Chillingo), mais ils sont relativement rares et la plupart des jeux proposent encore des boutons virtuels sur l’écran tactile. Cette solution, bien que permettant l’arrivée de jeux connus sur cette plateforme, pénalise l’iPod car la précision en pâtit grandement.