Intel Penryn, quatre coeurs pour un processeur

Gros plan sur un wafer de PenrynDans l’éternelle guerre concurrentielle qui se déroule sur le marché des processeurs, Intel gère actuellement son avance sur son rival de toujours, AMD. Ce dernier a en effet perdu la tête de la compétition depuis le lancement par Intel du Core 2 Duo en juillet 2006, qui avait mis un terme à la suprématie longuement acquise par l’Athlon 64. C’est donc la puissance financière, technologique et du marketing d’Intel qui s’est finalement imposée, grâce à un processeur à la fois plus performant et plus économe en énergie. Avec une baisse de prix et le lancement de processeurs d’entrée de gamme tout aussi efficaces, la domination d’Intel ne pouvait être que complète.

Toujours plus de cœurs

Aujourd’hui, la tendance est à la multiplication des cœurs sur un même processeur : un processeur qui dispose de plusieurs cœurs de traitement sera capable d’exécuter plusieurs tâches simultanément, avec des gains d’efficacité et de confort pour l’utilisateur substantiels à la clé. Alors que la course au nombre de cœurs a pris le pas sur celle aux MHz, AMD reste largement en retard puisque le fondeur ne dispose toujours pas d’un processeur à 4 cœurs, contrairement à Intel qui va jusqu’à proposer de tels processeur en milieu de gamme, avec un ticket d’entrée à 230€. Fort de son avance technologie certaine et de résultats financiers particulièrement impressionnants, Intel assure ses arrières et pousse le vice jusqu’à sortir un nouveau processeur, prenant de court la relève annoncée chez AMD. Son hégémonie sera-t-elle totale ?