[Test] iPad Air : tablette ultime ?

Performances : un iPhone 5s en tablette

 

Quand on ouvre un iPad Air, on trouve à peu de choses près un iPhone 5s. Ce résumé certes grossier se vérifie tant au niveau du processeur : A7, 64 bits que du co-processeur M7. Néanmoins la fréquence a été ajustée à 1,39 GHz, soit 100 MHz de plus que sur le smartphone haut de gamme d’Apple. Pour entrainer ce processeur A7, l’iPad Air compte sur 1 (trop léger ?) Go de mémoire vive.

Du Wi-Fi (i802.11n), du Bluetooth 4.0 et une puce 4G/LTE (pour les versions SIM) complètent la fiche technique de la tablette.

Dans les faits, les performances sont très satisfaisantes. A l’utilisation, l’iPad Air ne souffre d’aucun ralentissement, y compris sur des applications très exigeantes telles qu’Infinity Blade 3.

Cette célérité est confirmée par les différents benchmarks auxquels nous avons soumis notre modèle de test : que ce soit sur GeekBench (2668), sur GFXBenchmark 2.7 (1435 frames) ou encore sur 3DMark Ice Storm Unlimited (150107), l’iPad Air arrive en tête de toutes les tablettes quelque soit leur diagonale d’écran.



Verdict : Sur le strict plan des performances, l’iPad Air est une petite bête de course. Sur la première place de tous les benchamrks il confirme sans faille l’impression de fluidité et de célérité qu’on note à l’usage.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire