Faut-il craquer pour l’iPad Air 2 ?

Il est plus fin, plus léger… plus beau. Bref, c’est le nouvel iPad. Mais encore ? Comment une énième itération de la tablette d’Apple peut-elle encore surnager dans la jungle des tablettes, Android notamment ? Son nouveau processeur ou encore l’ajout du Touch ID, le lecteur d’empreintes digitales, suffisent-ils à le maintenir au sommet du podium des tablettes grand format ?

iPad Air 2 : cinq raisons de craquer (ou pas) pour la tablette Apple

1 - Oui - Parce qu’il est plus fin, plus léger, plus beau…

1,4 mm en moins, 34 grammes de perdus, aucun doute, l’iPad Air 2 est passé par la case régime. Bien visible, cette amélioration est surtout sensible une fois la tablette en main. Exit aussi le bouton latéral qui permettait de couper le son ou encore de verrouiller la rotation de l’écran disparait, ces fonctions étant déportées dans le centre de contrôle.

Dernière évolution en matière de design : la couleur.  La version « or », apparue avec l’iPhone 5s, est désormais disponible sur iPad. On aime, ou pas, mais sachez tout de même que trouver une cover qui se marie bien avec la teinte dorée équivaut à lancer un  défi au bon goût.

2 - Oui - Parce que c’est une bête de course

L’iPad Air 2 est un petit monstre de puissance. Son processeur A8, déjà aperçu sur l’iPhone 6 a été amélioré pour la version tablette. Il revient sous le nom de A8X et ses performances valent le coup d’œil. Triple cœur (contre 2 pour l’iPhone), il affole les compteurs de notre application de test Geekbench 3 avec un score de 1804 en simple cœur et 4499 en multi cœur. Dans la pratique la tablette d’Apple est effectivement très véloce, les applications se lancent illico presto, on passe de l’une à l’autre en toute fluidité.

Geekbench iPad Air 2Geekbench iPad Air 2

3 - Oui - Parce que son écran fait la chasse aux reflets

A priori, aucun changement. Même diagonale (9,7 pouces), même technologie (IPS) et toujours Retina. Dans les faits, Apple a modifié complètement la conception de son écran, c’est désormais une couche unique ou partie tactile et verre ne font plus qu’un. Ce procédé permet surtout au constructeur de gagner en réactivité et d’ajouter un traitement anti-reflets censé rendre la tablette plus utilisable en extérieur.

Le résultat est concluant : une meilleure réactivité de l’écran et, plus visible, moins de reflets au soleil. Çà ne suffit pas pour emmener son iPad à la plage mais il est bien plus utilisable lorsque le soleil pointe le bout de son nez.

4 - Oui - Parce qu’il est meilleur en réseau

Là aussi l’amélioration n’est pas visible en surface. Mais le gain à l’usage est loin d’être anodin.

L’iPad Air 2 embarque une puce Wi-Fi 802.11ac, la même que sur les derniers Macbook Air. Dans les faits, si on en juge les conclusions de notre application de test Speedtest.net, le débit de l’iPad Air 2 est presque quatre fois plus important par rapport à la précédente génération de tablette Apple.

La puce 4G a aussi été remplacée par un nouveau modèle censé couvrir plus de bandes de fréquences. En revanche, les gains en performances, bien réels, ne sont pas aussi impressionnants que sur la partie Wi-Fi.

5 - Non - Parce qu’un meilleur appareil photo incite à prendre des photos avec sa tablette

Il y aurait matière à se réjouir lorsqu’un constructeur améliore la partie photo de ses appareils mobiles. Aussi, le passage de 5 à 8 mégapixels, l’ajout d’un mode rafale à 10 images seconde, et celui du mode ralenti devraient tous être unanimement salués. Oui mais… l’iPad Air 2 est une tablette et si une tablette peut prendre des photos, on ne saurait que trop vous conseiller de continuer à les prendre avec votre smartphone. D’une part parce qu’il y a une grande chance pour qu’il fasse de plus beaux clichés, mais surtout parce que vous aurez l’air moins ridicule.

A lire également : iOS 8.1 : 20 trucs et astuces pour iPhone et iPad

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire