[Test] iRobot Braava Jet : faut-il craquer pour le robot nettoyeur ?

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Braava Jet

Le Braava Jet est le dernier-né de la gamme de robots nettoyeurs de iRobot. Equipé de lingettes, d'un pulvérisateur et d'une tête vibrante, il part en mission pour rendre aux carrelages et aux parquets leur propreté.

Oui, pour son ergonomie générale


Le Braava Jet étonne en premier lieu par sa compacité : ce robot à l'aspect cubique ne mesure en effet que 17x17x9 cm. De fait, il se déplace avec aisance dans la plupart des pièces de l'habitation, y compris les plus petites, et passe sans difficulté sous les lits et entre les pieds de chaise. Ensuite, il ne possède qu'un seul bouton «Clean», pour commencer une tâche de nettoyage, l'interrompre ou délimiter le périmètre du nettoyage en créant une ligne imaginaire que le robot ne franchira pas. Ceci évite le recours à une balise externe. La poignée de transport est de même appréciable. Enfin, ce robot emploie une batterie amovible et un chargeur externe. Point de base de rechargement donc, accessoire habituel des robots-aspirateurs. Ce choix est motivé par des raisons évidentes de sécurité : une lingette humide ne ferait pas bon ménage avec le contact électrique utilisé d'ordinaire pour la recharge. Si l'on poursuit la comparaison avec un robot-aspirateur, ce robot-laveur est bien sûr beaucoup moins bruyant. D'autre part, il est endurant : sa batterie est encore à plus de 50% de sa capacité après 80 minutes de fonctionnement.

Oui, pour le nettoyage assez efficace

Ce robot a pour vocation de décrasser les sols durs (parquets, carrelage...), moquette et tapis étant proscrits. Dans le principe, il est équipé d'un lingette nettoyante, qui se fixe par dessous en un tournemain, et pulvérise de l'eau (le réservoir a une capacité de 10 centilitres environ) sur son passage. Sa tête de nettoyage vibrante s'occupe alors d'éliminer les tâches et les saletés. Trois options sont possibles selon le type de lingette, détecté automatiquement : un balayage à sec (donc sans eau) en un seul passage, un balayage humide en deux passages et un lavage complet en trois passages. Dans les deux derniers cas, la lingette est imprégnée d'un produit de nettoyage, qui dégage un parfum frais assez agréable. Résultat ? Les tâches les plus tenaces disparaissent après le deuxième voire le troisième passage. Cependant, il vaut mieux, au préalable, procéder à un nettoyage à sec ou empoigner son balai. Faute de quoi, le robot laisse des traces et des bouloches de poussière. Une remarque pour terminer : le pulvérisateur est de courte portée, orienté vers le sol, et ne risque pas de mouiller une prise électrique murale. Quant aux rideaux tombant sur le sol, il est conseillé de les surélever le temps du lavage.

Non, pour l'absence d'utilisation distante

Si le Braava Jet est un robot connecté, l'application mobile n'est pas indispensable et ses fonctions sont basiques : niveau de batterie, interruption d'un cycle, ciblage d'une zone sale à nettoyer en profondeur... En outre, la connexion s'effectue en Bluetooth : l'application ne fonctionne qu'en local et une session de nettoyage ne peut pas être programmée ou initiée à distance. Ce qui peut se comprendre : comme dit précédemment, un coup de balai ou d'aspirateur est d'abord nécessaire ; d'autre part, ce robot pulvérisant de l'eau en cas de nettoyage humide, des précautions s'imposent et l'utilisateur est de cette manière contraint à rester dans les parages. Sait-on jamais...

Non, pour sa lenteur


La petite taille du Braava Jet a un revers car il doit multiplier les allers-retours, a fortiori quand il procède à trois passages. La patience est de mise : le «coup de frais» dans une chambre parquetée d'une dizaine de m2 prend environ 25 minutes et le lavage minutieux de la cuisine carrelée, d'une superficie de 7/8 m2, dure plus de 45 minutes. C'est convenable dans le cas de la chambre, ça l'est pour moins pour la cuisine, qui a davantage tendance à se salir et requiert par conséquent un nettoyage en profondeur et régulier. Le Braava Jet souffre alors de la comparaison avec la bonne vieille serpillère et l'huile de coude. 

Oui, pour son prix raisonnable

A 249 €, le prix du Braava Jet n'est pas excessif, mais attention, le coût des lingettes s'additionne : 10,99 € pour un paquet de dix lingettes (quel que soit le type) ou 19,99 € pour deux lingettes de lavage, sans détergent et réutilisables cinquante fois. Cette dernière option semble la plus économique et la plus écologique.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire