Jeu vidéo sur Mac : mission impossible ?

Différentes solutions pour jouer sur Mac

Outre Mac OS X, les solutions sont multiples pour jouer sur Mac, nous en avons utilisé trois différentes lors de nos tests.

Installons Windows !

Bootcamp : Windows XP sur un MacLa plus simple et la plus efficace est forcément l’installation de Windows sur notre Mac. Depuis le passage au x86, toute la gamme peut faire tourner le système d’exploitation de Microsoft grâce à Boot Camp. Ce dernier programme partitionne le disque dur et fournit tous les pilotes nécessaires à sa machine sous XP SP2 et Vista. Il ne s’agit donc pas là d’une émulation, mais d’une installation complètement opérationnelle, comme sur un PC traditionnel. Inconvénient, on est obligé de redémarrer pour passer de Mac OS X à Windows et inversement. On a déjà vu plus ergonomique.

Parallels et VMware pour virtualiser

Ces deux logiciels utilisent une sorte de machine virtuelle permettant de se passer d’un redémarrage. On lance donc en parallèle Mac OS et Windows de manière transparente. Si les deux éditeurs se targuent de supporter l’accélération 3D dans leur logiciel, on s’aperçoit vite que celle-ci est seulement partielle. De plus, des bugs sont souvent présents en plus de naturelle perte de performance inhérente à ces systèmes.

Le logo de ParallelsLogo de VMware Fusion

CrossOver et Cider : tout pour l’émulation

Les amateurs de Linux connaissant Wine seront familiers avec CrossOver puisqu’il en est directement dérivé. Il permet tout simplement d’utiliser des applications Windows sous Mac OS X, sans installer Windows. Garanti, selon l’éditeur, sans souci pour Microsoft Office, World of Warcraft ou encore Half Life 2, il peut être utilisé avec toute application aux risques et périls de plantage toutefois.

De son côté, l’éditeur Transgaming a conçu Cider, système d’émulation désormais utilisé par Electronic Arts. Command & Conquer III ou Need for Speed Carbon s’en servent par exemple.

CrossOver MacCider, de Transgaming