Lego Batman : la Geek Critique


Le pitch : Batman est le héros préféré de Gotham City, aimé et acclamé de tous, qui parvient constamment à empêcher la ville de sombrer aux mains du Joker et de sa bande. Mais malgré son succès à combattre le crime, une fois rentré dans son manoir il est seul, très seul, et cette solitude dans laquelle il s'enferme risque bien de lui coûter Gotham City s’il n’accepte pas un peu d’aide de la part de ses amis.

5 raisons d’aller voir (ou pas) Lego Batman

L’arrivée de ce Lego Batman est quelque peu surprenante. Elle arrive alors que Ben Affleck vient de reprendre le rôle du Chevalier Noir dans le soporifique Batman V Superman et dans l’affligeant Suicide Squad, bien qu’il n’y fasse qu’une courte apparition. Cela fait des années que l’univers de Batman est quelque peu malmené au cinéma, et c’est donc avec méfiance que nous nous sommes rendus à la projection de Lego Batman, le film. Parviendra-t-il donc à relever le niveau que les deux précédents films se sont acharnés à mettre au plus bas ?

1 - Oui, parce que c’est le meilleur Batman depuis presque 10 ans

Batman fait partie des licences de héros qui reviennent le plus souvent au cinéma : en comptant cet épisode en Lego, nous en sommes à 9 films sur le grand écran ces 18 dernières années, auquel nous pourrions nous permettre d’ajouter le récent Suicide Squad, qui bien qu’il ne fasse apparaître l’homme masqué que quelques secondes, se déroule dans le même univers et avec les méchants iconiques qu’il affronte habituellement. Ajoutons, pour compléter le tableau, de nombreuses séries TV et films d’animation en tous genre, et nous avons là la preuve que le Chevalier Noir est désormais un habitué de nos TV.

Le problème, c’est que le très bon succède souvent au très mauvais dans cette saga, et que ces dernières années ne nous ont pas tout à fait gâtés à ce niveau. Il est donc rafraîchissant de voir un film sur Batman qui, s’il prend une direction toute différente des films très sérieux auxquels nous sommes habitués, est plutôt réussi et présente avec une certaine justesse un aspect du personnage dont le traitement passe parfois à côté de la plaque dans les précédents films. Batman et son penchant civil Bruce Wayne sont un personnage solitaire, irascible et mégalomane que cette adaptation en Lego parvient à mieux retranscrire que l’ennuyeux Batman V Superman, par exemple. Bref, c'est agréable et pour une fois, on ressort conquis de la projection. Il faut remonter à 2008, avec The Dark Knight de Christopher Nolan, pour que Batman nous donne autant de plaisir au cinéma.

2 - Oui, parce que l’humour fait mouche

La Grande Aventure Lego, sorti en 2014, avait posé les bases d’un humour décalé et absurde qui fonctionnait plutôt bien, et dont ce nouveau film récupère le meilleur. On retrouve donc avec Batman ce qui avait plutôt bien fonctionné dans le premier film : une chanson rythmée dès le début qui fera plus ou moins office de générique au film, des personnages qui se ridiculisent tout en restant sérieux, des références plus ou moins évidentes à des blagues populaires sur Internet, ou encore les nombreux clins d’oeil comme l’ordinateur de Batman qui intègre Siri.

Lego Batman est drôle, de la première à la dernière minute, et il parvient presque à gommer un défaut inhérent au premier film Lego : la débauche de blagues espacées de seulement quelques secondes, si elle a bien lieu dans ce premier épisode, est un peu plus limitée et évite la surenchère qui rendait le premier film quelque indigeste. Ici, il y a à boire et à manger, et les blagues lancées à tout va vers le spectateur pourraient là encore en fatiguer certains, sans pour autant perdre leur humour et leur impact.

3 - Oui, parce que c’est un film Batman qui se moque de Batman

« Je suis Batman ! » Cette phrase iconique accompagne le personnage dans de nombreux films, séries, BD ou jeux vidéo racontant l’histoire du Chevalier Noir. Si Batman est généralement un personnage à l’histoire tragique et au caractère très sérieux, parfois trop sérieux, celui de Lego Batman prend cette image totalement à contrepied en nous montrant un Batman un personnage décalé, blagueur et musicien. Si ce regard un peu particulier sur Batman pourrait faire hurler certains fans acharnés, celui-ci colle à la perfection avec l’univers mis en place par Lego, et ce Batman aussi drôle qu’exaspérant ne laissera certainement personne indifférent.

Les vrais fans, eux, trouveront des références assez originales aux différentes adaptations cinématographiques de Batman, qui sont disséminées partout dans le film, et qu’on retrouve avec un certain plaisir. La saga de Christopher Nolan est évoquée, ce même que celles de Joel Shumacher et de Tim Burton, et même la série des années 60 qui a marqué les générations d’après par son côté kitsch. Quand Batman ne se prend pas au sérieux et pratique l’autodérision, ça marche.

4 - Oui, parce que c’est pas juste pour les gamins

Personne ne tombera de sa chaise en apprenant que Lego Batman est un film qui se destine surtout aux enfants et aux adolescents. Mais comme beaucoup de productions destinées aux plus jeunes ces dernières années, l’équipe derrière le film a compris qu’il fallait taper plus large pour s’assurer le succès, et là encore, ça marche. Ainsi, certaines blagues et références laisseront les enfants froids d’incompréhension quand leurs parents lâcheront un rire devant une phrase que seuls eux peuvent comprendre. Lego Batman réussit le tour de force de n’être ennuyeux pour personne.

5 - Non, parce que le film en fait parfois peu trop

S’il y a bien un reproche qu’on pourrait faire à ce Lego Batman, c’est de donner parfois dans la surenchère. Surenchère de références cinématographiques, surenchère de clin d’oeil geek, ou encore surenchère de blagues. Chacun de ces points part d’une bonne idée de départ (Siri dans la Batmobile peut être hilarante, certains méchants issus d’autres univers que celui de Batman sont parfois bien trouvés), mais à trop vouloir en faire, le film en rajoute souvent jusqu’à l’excès. La première partie du film est très représentative de ce problème, la scène d’introduction étant un véritable mitraillage de blagues dans tous les sens, jusqu’à frôler l’épuisement.

Ce souci était d’ailleurs très présent dans La Grande Aventure Lego qui, après une introduction qui fonctionnait plutôt très bien, nous lançait dans une deuxième partie où les références se télescopaient sans queue ni tête jusqu’à nous donner mal au crâne. On sent qu’il a été question de lever (très légèrement) le pied dans ce deuxième film, mieux rythmé, mais on aurait apprécié encore plus de moments calmes histoire de reprendre nos esprits.

Lego Batman - Bande Annonce

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire