La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

18 octobre 2008 : Les nouvelles conditions

Eric Besson, secrétaire d’Etat à l’économie numérique, lors du Plan Numérique 2012, énonce les 3 conditions d’attribution de la quatrième licence 3G à un nouvel entrant :

  • Développer la concurrence : sur ce point, Luc Châtel, secrétaire d'État chargé de l'industrie et de la consommation, annonce viser une baisse, à termes, de 7% des prix pour les consommateurs. De son côté, le fondateur de Free Xavier Niel affirme vouloir diviser par deux le budget annuel d’un foyer comprenant 3 forfaits. L’objectif annoncé est celui du passage sous les 1 000 euros annuels pour un même foyer.

  • Couverture de 25 % du territoire pour 2012, 80 % sous huit ans : comme avec les trois opérateurs historiques, l’Arcep sera vigilant sur le respect de cette échéance. Un chiffre qui semble très ambitieux, que Free n’a pas commenté.

  • Valoriser le patrimoine immatériel de l’Etat : ce dernier point, plus flou, concerne d’éventuelles offres « quadruple pay » à venir. Le gouvernement souhaite faire de la France un pays visionnaire et avant-gardiste en stimulant les acteurs du marchés à proposer des pack Téléphonie fixe-téléphonie mobile-internet-télévision.