Tests : les logiciels de dessins pour tablettes

Adobe Color Lava et Eazel pour iPad


Editeur : Adobe
Prix : 2,39 euros
Télécharger Adobe Color Lava

Adobe Color Lava se présente comme un Add-on à Photoshop CS 5.5. Semblable à une palette de peintre, il permet de mélanger les couleurs directement sur l’écran, d'appliquez des touches de couleurs à partir des six couleurs de base proposées et de les mélanger, aussi bien avec vos doigts qu'avec un stylet.
Une zone située tout en haut à gauche de l’écran permet de se rincer les doigts pour ne pas risquer de mettre de la couleur ailleurs sur le dessin – vous pouvez donc mélanger du vert avec du bleu et du rouge avec du jaune. Dès que vous retirez votre doigt ou votre stylet de l’écran, la dernière couleur utilisée est enregistrée comme échantillon et vous pourrez ensuite l’utiliser sur Photoshop. C’est un bon moyen d’immortaliser les nuances de couleurs que vous apercevez lors d’une balade.

Editeur : Adobe
Prix : 2,39 euros
Télécharger Adobe Eazel

Comme Color Lava, Eazel est fait pour fonctionner en binôme avec Photoshop CS5 (il recherche une version de Photoshop 5.5 installée sur votre ordinateur via le même réseau Wi-Fi que votre iPad) mais vous pouvez également enregistrer les images que vous créez sur l’iPad pour qu’il puisse fonctionner de façon autonome. L'idée première est de créer des dessins avec ses mains pour les retravailler ensuite dans Photoshop.

Son utilisation est ludique mais on regrettera qu’il n’y ait que peu de niveaux d’annulation et aucune possibilité d’enregistrer son travail étape par étape simplement. Il n’offre pas une grande quantité d’effets comme ArtRage ou InspirePro et il vous faudra un peu plus d’habileté pour réaliser des œuvres efficaces.

Paramétrage minimaliste


Vous pouvez choisir la couleur, la taille du pinceau et l’opacité mais il n’y a qu’un seul type de pinceau et de style : l’aquarelle, conçue pour que la peinture déteigne sur les couleurs qu’elle touche, à moins que vous ne la laissiez assez longtemps pour qu’elle « sèche ».

Eazel fonctionne mieux avec les doigts qu’avec un stylet car elle utilise la fonction Multi-Touch de l’iPad pour assigner à chaque doigt une fonction différente – appuyez sur l’écran avec vos cinq doigts pour faire apparaître les réglages et avec le bout du doigt appuyez sur la fonction que vous souhaitez utiliser.

Utilisez votre pouce pour annuler ou rétablir, votre index pour ajuster la couleur (palette composée de 5 échantillons), votre majeur pour régler la taille, votre annulaire pour contrôler l’opacité et votre auriculaire pour faire apparaître les réglages (qui permettent d’enregistrer votre travail).

Ceci est très ingénieux et il est agréable d’avoir une interface qui ne gêne en rien lorsque l’on peint, mais ce peut être un peu déroutant, en particulier avec « la main fantôme » qui apparaît pour vous rappeler comment il faut procéder.

Enfin, si Eazel fonctionne très bien avec le pinceau Nomad Brush, il vous faudra quand même utiliser vos doigts pour changer la couleur.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Saesee
    Comparatif peut-être sympas mais ambiguë de par le titre !

    Je me réjouissais d'avance de trouver un test de plusieurs logiciels de dessin pour ma tablette Wacom mais non, c'est bien des tablettes tactiles dont vous parlez (hormis ArtRage Windows).

    Il serait plus juste de changer votre titre en ajoutant "tactile" à la fin car en lisant un titre tel quel je pense de suite à ma tablette graphique qui, elle, est réellement faite pour le dessin.

    Idée de titre donc : "Tests : les logiciels de dessins pour tablettes tactiles"
    0
  • spae0899
    Ca tombait pourtant sous le sens, un site informatique généraliste n'allait pas écrire un article pour "20" utilisateurs d'une réelle tablette graphique...
    0