Marvel : 19 films de super-héros passés au crible

Avengers : L'Ère d'Ultron (2015)


Date de sortie : 22 avril 2015
Réalisateur : Joss Whedon
Acteurs : Robert Downey Jr, Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Elizabeth Olsen, Aaron Taylor-Johnson, Samuel L. Jackson
Phase : II

Le pitch

Les Avengers aident Thor à mettre la main sur le Sceptre de Loki que détient l'Hydra, et parviennent à le retrouver dans une base de l'un de leurs ennemis, le Baron von Strucker. Ils y affrontent les jumeaux Pietro et Wanda Waximoff, qui ont obtenu des super-pouvoirs grâce au Sceptre. Les Avengers mettent tout le monde en déroute et retournent à leur QG, dans lequel Tony Stark entame une étude du Sceptre et de ses mystérieux pouvoirs. Mais il crée sans le vouloir une entité robotique appelée Ultron, qui échappe rapidement à tout contrôle et tente d'éradiquer l'humanité.

>> Avengers - L'ère d'Ultron : la Geek Critique

La scène inoubliable ? L'envol d'une ville de Sokovie dans l'espace

Alors là, on en prend les mirettes pendant de longues minutes et les amateurs de films catastrophes devraient l'adorer. Cette scène se déroule à la fin du film, et voit une ville complète s'envoler à cause d'Ultron. C'est grandiose, ça tambourine à tout va... Sensations fortes garanties, on en redemande !

Le personnage qui a le plus de classe ? Hawkeye

Alors qu'on ne savait quasiment rien de lui et qu'il était plutôt cantonné aux personnages de second plan, Hawkeye montre ici une tout autre facette de lui-même. L'Avenger a en réalité une vie famille, et il se montre bien plus sensible qu'il n'y paraît, malgré son côté « badass ». C'est lui aussi qui prend sous son aile la jeune Wanda Maximoff : sans Hawkeye, elle n'aurait peut-être jamais rejoint les Avengers. Et cerise sur le gâteau, Hawkeye est désormais armé de flèches qui peuvent exploser, envoyer de l'acide ou lancer un filet.

Le personnage qu’on aurait aimé oublier ? Le Baron von Strucker

Quelle déception que ce Baron Wolfgang von Strucker de pacotille. Lui qui est plutôt un ennemi calculateur et perfide dans les comics, voilà qu'il se fait battre par les Avengers dès les premières minutes du film. Un coup de bouclier de Captain America dans le visage à la 10e minutes et c'en est finit de lui, on ne le reverra plus.

La réplique à retenir ?

Hawkeye : « La ville s'est envolée, on combat une armée de robots, et je n'ai que des flèches et un arc. Et tout ça n'a aucun sens ! »

Une anecdote de tournage ?

James Spader, qui incarne le maléfique Ultron, mesure 1m78. Problème : le robot qu'il interprète fait en réalité plus de deux mètres. Lors du tournage, il portait donc des petites boules rouges au-dessus de la tête, censées représenter les yeux du robot. Les autres acteurs pouvaient donc s'adresser à lui à « bonne hauteur ».

Bonus : le gadget le plus cool ?

Mesurant plus de 21 cm pour 400 grammes, cette statue du super-vilain Ultron viendra parfaitement compléter toute collection geek comme il se doit. Elle profite d'un très bon niveau de détails et reproduit fidèlement les mécanismes robotiques d'Ultron. Et elle s'affiche à un prix plutôt correct, donc que demander de plus ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • testrapid18
    Woah, seems good!
  • chermositto
    le tout c'est de trouver un public. Et cela a l'air de fonctionner. Par exemple les gardiens de la galaxie II avec l'espèce de petit arbre progéniture du grand . "bébé groot".
    J'avais trouvé cela complètement stupide et ce n'est pas moi qui m'identifierait à ce morceau de bois qui veut singer un vrai bébé donc humain par définition ?
    On met bien dans la tête des gens que le système bonobos est la perfection adaptée à l'espèce humaine ...
    En plus normalement Marvel ce sont des aventures épiques pas une garderie pour n'importe quoi.
    D'un autre coté AVATAR qui a rapporté des dizaines de milliards est pour moi le film le plus minable et sans intérêt, sans originalité, avec un scénario lamentable. Des larmes synthétiques sur commandes.
    Et c'est pas Mickey qui relève le niveau
    Donc oui le tout est de vendre ce qu'on produit.