Marvel : 19 films de super-héros passés au crible

Spider-Man Homecoming (2017)

Date de sortie : 12 juillet 2017
Réalisateur : Jon Watts

Acteurs :
Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr, Zendaya, Marisa Tomei, Jacob Batalon
Phase : III

Le pitch

De retour chez lui après participé à un combat épique entre Avengers (c'était Captain America Civil War,) le jeune Peter Parker tente de trouver sa place en tant que super-héros. Mais la tache semble quasi-impossible, car Spider-Man, jugé un peu trop jeune par ses paires, doit aussi cacher sa véritable identité à ses proches et concilier avec sa vie d'étudiant. Mais un super-vilain répondant au nom du Vautour risque de complètement changer la donne en dérobant des armes aux Avengers et s'en prenant ouvertement au Monte-en-l'air...

>> Spider-Man Homecoming : la Geek Critique

La scène inoubliable ? Le sauvetage du ferry

Que l'on ait aimé ou non le film, force est de reconnaître que la séquence durant laquelle Spider-Man sauve le ferry est démentielle. Et quand on croit qu'il est parvenu à réparer les deux côtés du bateau à la force de ses bras et de ses toiles, tout s'écroule la scène suivante. Coup de chance : Iron Man et ses incroyables gadgets prennent ensuite la relève. Et là encore, on en prend plein les yeux. Un moment époustouflant d'effets spéciaux et décisif dans la suite du récit (face à son échec, Spider-Man va devoir rendre son costume). Chapeau bas !

Le personnage qui a le plus de classe ? Spider-Man

Confortant son rôle de « Spider-Man des temps modernes » acquis dans Captain America Civil War, Tom Holland s'en sort ici remarquablement bien. Si on peut lui reprocher de tirer la couverture à lui tout au long du film et d'en faire parfois un peu trop, il faut bien reconnaître que succéder à Tobey Maguire est assez compliqué (on oubliera la prestation d'Andrew Garfield, qui n'est pas restée dans les mémoires). Mais au final, l'acteur campe un Spider-Man fun, attachant et crédible avec tous ses problèmes d'ado en mal de reconnaissance.

Le personnage qu’on aurait aimé oublier ? Shocker (les deux !)

Si deux personnages adoptent les gants du super-vilain Shocker, aucun ne parvient réellement à intéresser le spectateur. Aucun des deux n'est vraiment inquiétant, et leur compte est trop rapidement réglé pour en faire des personnages essentiels à l'intrigue. Pour du super-vilain, c'est vraiment du menu fretin et il n'y a vraiment pas de quoi inquiéter Spider-Man en tous les cas.

La réplique à retenir ?

Tony Stark : Surtout, ne fais pas ce que je ferais. Et encore moins ce que je ne ferais jamais. Il te reste quand même une petite zone dans laquelle tu peux manœuvrer.
Peter Parker : Ça veut dire que je suis un Avenger ?
Tony Stark : Non.
[...]
Peter Parker : Alors c'est quand notre prochain « séminaire » ?
Tony Stark : Notre prochaine mission ?
Peter Parker : Ouais, la mission. Les missions.
Tony Stark : On t'appellera.
Peter Parker : Vous avez mon numéro ?
Tony Stark : Non je veux dire « on » t'appellera. Quelqu'un t'appellera, si tu veux.
Peter Parker : Oh !
Tony Stark : Ça marche.
Peter Parker : De votre équipe ?
Tony Stark : T'as tout compris. Allez. Du calme, ce n'est pas un câlin. Je t'ouvre juste la portière. On n'en est pas encore là.

Une anecdote de tournage ?

Pour les besoins du film, Tom Holland est retourné à l'école pendant 3 jours. L'acteur est allé incognito dans une école mixte new-yorkaise : ayant grandi en Angleterre, il n'avait fréquenté que les écoles de garçons et devait porter un uniforme. Il a fini par avouer à l'un de ses camarades « qu'il était Spider-Man », camarade qui ne l'a évidemment pas cru.

Bonus : le gadget le plus cool ?

Cette figurine articulée de Sideshow / Hot Toys est une reconstitution hyper fidèle du Monte-en-l'air. Vous pourrez lui faire adopter n'importe quelle position, même celle qui a servi lors de la campagne du film (voir ci-dessus). Livrée avec toute une panoplie d'accessoires, la figurine est actuellement en précommande. Il vous faudra donc vous montrer patient avant de la recevoir, mais l'attente en vaut la peine, car la qualité de fabrication est au rendez-vous.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • testrapid18
    Woah, seems good!
  • chermositto
    le tout c'est de trouver un public. Et cela a l'air de fonctionner. Par exemple les gardiens de la galaxie II avec l'espèce de petit arbre progéniture du grand . "bébé groot".
    J'avais trouvé cela complètement stupide et ce n'est pas moi qui m'identifierait à ce morceau de bois qui veut singer un vrai bébé donc humain par définition ?
    On met bien dans la tête des gens que le système bonobos est la perfection adaptée à l'espèce humaine ...
    En plus normalement Marvel ce sont des aventures épiques pas une garderie pour n'importe quoi.
    D'un autre coté AVATAR qui a rapporté des dizaines de milliards est pour moi le film le plus minable et sans intérêt, sans originalité, avec un scénario lamentable. Des larmes synthétiques sur commandes.
    Et c'est pas Mickey qui relève le niveau
    Donc oui le tout est de vendre ce qu'on produit.