Marvel : 19 films de super-héros passés au crible

Captain America : First Avenger (2011)

Date de sortie : 17 août 2011
Réalisateur : Joe Johnston
Acteurs : Chris Evans, Hayley Atwell, Sebastian Stan, Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Neal McDonough
Phase : I

Le pitch de Captain America First Avenger

En 1943, le frêle et pourtant téméraire Steve Rogers souhaite défendre l’Amérique face aux nazis. Après avoir échoué aux tests physiques imposés par l'armée, il est finalement enrôlé par le Dr Abraham Erskine, qui lui inocule un sérum de super-soldat. L’expérience réussit pleinement : le corps de Steve Rogers évolue, lui conférant les aptitudes d’un surhomme. Mais le Dr Erskine est tué par un agent double, envoyé par Johann Schmidt, le chef d’une organisation terroriste appelée l’Hydra. Johann Schmidt a lui aussi reçu le sérum avant Steve Rogers, ce qui lui ai fait perdre la tête et l’a transformé en Crâne Rouge. Steve Rogers emprunte alors l’identité de Captain America et part en Europe défendre les Alliés face aux Allemands et à l’Hydra.

La scène inoubliable ? La transformation de Steve Rogers en Captain America

Maîtrisant désormais les effets spéciaux à la perfection, les studios Marvel nous offrent une métamorphose bluffante de Steve Rogers en Captain America. En fait, ce sont les scènes prétransformation qui rendent l'acteur totalement méconnaissable Chris Evans. Difficile de croire que ce jeune gringalet de Steve Rogers qui se fait fracasser le nez à la moindre incartade est destiné à devenir le puissant Captain America. Et pourtant, ça fonctionne à merveille, faisant de la scène de la transformation en super-héros une séquence culte.

Le personnage qui a le plus de classe ? Peggy Carter

Nous avons longuement hésité, car il y a en réalité deux personnages très intéressants dans ce film. D'un côté, on trouve bien évidemment Steve Rogers, qui accomplit des tonnes d'exploits tout au long du film, et qui s'en sort comme un chef. Mais de l'autre, il y aussi Peggy Carter, qui campe une agente de la résistante haute en couleur et qui ne s'en laisse pas compter. Le rôle colle si bien à la peau de son actrice Hayley Atwell, que Marvel a décidé de lui donner sa chance dans une série qui compte deux saisons. Nous avons donc décidé de la retenir en tant que personnage le plus classe du film, mais ça s'est joué à un cheveu.

Le personnage qu’on aurait aimé oublier ? Dum Dum Dugan

Quand on connaît le personnage des comics, on est franchement déçu. Dum Dum Dugan, le membre des Howling Commandos gouailleur et au caractère bien trempé, paraît ici bien insipide. Malgré la corpulence de son acteur (qui s'est gavé de chocolat pour les besoins du film), Dum Dum Dugan manque de charisme et de présence à l'écran. D'ailleurs, c'est toute l'équipe des Howling Commandos qui est touchée par cette insignifiance...

La réplique à retenir ?

Avant de lui inoculer le sérum de super-soldat, le Dr Erskine boit un verre en compagnie de Steve Rogers et lui explique ce qu'il est advenu de Johann Schmidt. Il donne également quelques derniers conseils : «Quoi qu'il advienne demain, je vous prie de me promettre une chose. Vous demeurerez tel que vous êtes. Pas un soldat parfait... Mais un homme bien. »

Une anecdote de tournage ?

L'acteur Stanley Tucci incarne le Dr Erskine. Mais s'il a accepté le rôle, c'est surtout pour avoir l'opportunité de prendre un accent allemand. Une chose dont il avait toujours rêvé à l'écran, mais qu'il n'avait jamais pu concrétiser avant Captain America.

Bonus : le gadget le plus cool ?

Mesurant 60 cm de diamètre et doté de deux sangles ajustables qui permettent de le tenir confortablement, ce bouclier est une parfaite reproduction du célèbre accessoire de Captain America. Et même s'il n'est pas en vibranium (le matériau fictif qui compose le bouclier de Steve Rogers), il est constitué d'un plastique assez résistant pour jouer avec et se prendre pour la Sentinelle de la Liberté.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • testrapid18
    Woah, seems good!
  • chermositto
    le tout c'est de trouver un public. Et cela a l'air de fonctionner. Par exemple les gardiens de la galaxie II avec l'espèce de petit arbre progéniture du grand . "bébé groot".
    J'avais trouvé cela complètement stupide et ce n'est pas moi qui m'identifierait à ce morceau de bois qui veut singer un vrai bébé donc humain par définition ?
    On met bien dans la tête des gens que le système bonobos est la perfection adaptée à l'espèce humaine ...
    En plus normalement Marvel ce sont des aventures épiques pas une garderie pour n'importe quoi.
    D'un autre coté AVATAR qui a rapporté des dizaines de milliards est pour moi le film le plus minable et sans intérêt, sans originalité, avec un scénario lamentable. Des larmes synthétiques sur commandes.
    Et c'est pas Mickey qui relève le niveau
    Donc oui le tout est de vendre ce qu'on produit.