Samsung, Sony, Huawei, LG... qui a la meilleure surcouche Android ?

OxygenOS (OnePlus)

Si l’interface des smartphones OnePlus semble, de prime abord, très proche de celle d’Android classique, elle intègre cependant quelques légères différences. Baptisée OxygenOS, elle se veut aussi aérée que la version de base d’Android, mais avec davantage de personnalisation.

Exemples d’appareils : OnePlus 6, OnePlus 5T, OnePlus 5

Bureau

Lorsque l’on lance pour la première fois un smartphone OnePlus, en tant qu’utilisateur d’Android, on n’est en rien dépaysé. L’interface rappelle en tous points la version stock d’Android. Seules quelques nuances de couleur bleue plutôt que vert dans les menus ou le tiroir d’application sont là pour rappeler qu’il ne s’agit pas de la même version que les smartphones Pixel ou Nexus. L’interface intègre un tiroir d’application qu’il est possible d’ouvrir simplement en glissant son doigt du bas de l’écran vers le haut. On notera par ailleurs qu’il est possible de modifier la taille des icônes sur le bureau ainsi que le nombre de colonnes affichées par écran.

Comme sur la version stock d’Android, un écran, à gauche du bureau, permet d’accéder à quelques informations. Baptisé Shelf, il ne s’agit pas de Google Now de Google. Vous ne vous verrez ainsi pas proposer les derniers résultats sportifs, la météo ou les prochains horaires de bus en fonction de l’heure ou de votre lieu. Shelf vous permet de retrouver vos dernières applications ouvertes, mais aussi les contacts récents, le stockage restant sur votre smartphone ou des Widgets que vous voudriez y voir figurer. A noter que Shelf peut être désactivé depuis les paramètres de l’écran d’accueil.

Paramètres

Là où OxygenOS diffère le plus de la version classique d’Android, c’est au niveau des paramètres de personnalisation. On retrouve bien la même interface des paramètres, avec des icônes identiques, mais celles-ci sont bien plus nombreuses. Les options d’affichage sont un bon exemple des paramètres accessibles sur OxygenOS et pas sur Android stock. Il est ainsi possible, en passant de le menu « affichage », puis « calibrage de l’écran », de choisir entre quatre modes prédéfinis. Il est même possible d’ajuster la température des couleurs. Cependant, on regrette que l’intensité des couleurs ne puisse pas elle aussi être modifiée manuellement. Il en va de même pour l’encoche du OnePlus 6, qui peut être masquée en affichant la barre de notification en noir. On notera également la possibilité de modifier la police d’écriture du système ou de passer en mode nuit ou en mode nocturne.

OxygenOS permet également de modifier nombre d’interactions du système. De base, la barre de navigation reprend celle de base d’Android à l’identique, mais là aussi il est possible de la modifier en affichant le bouton des dernières applications à gauche et celui du retour à droite. OnePlus permet également de masquer la barre de navigation pour un contrôle du smartphone uniquement à base de gestes, et ce avant même l’arrivée d’Android P. Enfin, on notera que la barre de paramètres rapides permet d’ajouter jusqu’à 18 paramètres, accessibles à tout moment.  

  • On aime : la simplicité, la lisibilité, les nombreuses options de personnalisation
  • On n’aime pas : l’écran Shelf proposé de base
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • rogerwilcospam
    Aucune conclusion ? ...
  • mitch074
    MIUI, pas paramétrable ? Alors que c'est la seule qui soit fournie avec une douzaine de thèmes par défaut et un magasin entier de thèmes à télécharger ? Bravo le test ! L'article a du prendre plus de temps à écrire que les tests à être réalisés...