Idée reçue : avions, hopitaux, stations-service... attention aux mobiles

Stations-service : le plein d’intox

L’incendie constitue le risque majeur dans les stations-service, à juste titre. Les stations sont d’ailleurs soumises à une règlementation stricte et à des contrôles réguliers. Tout objet susceptible de produire du feu y est prohibé, à commencer par la cigarette. Mais quid des mobiles ? La loi les interdit, et, en effet, ce sont des appareils électroniques capables dans certaines circonstances de produire une étincelle.

Le risque n’est pas nul… Cependant, aucun cas mettant en cause un mobile à l’origine d’un incendie n’a été mis en évidence.

Un mythe qui a la vie dure

Sur les sites de partage de vidéos, on trouve quelques exemples parlants : une vidéo prise dans une station-service montre un camion citerne prendre feu juste après que le conducteur placé sur la citerne a fouillé dans sa poche. Qu’y-a-t-il dans son pantalon ? On ne sait pas…

Dans une autre vidéo (amateur), on peut  suivre une expérience de mise à feu d’une assiette remplie (apparemment) d’essence. Au bout de quelques dizaines d’appels sur le mobile placé à côté de l’assiette, celle-ci s’enflamme. Sauf qu’il peut s’agir d’un trucage (on se souviendra du canular des pop-corn sautillant au-dessus quatre téléphones portables !).

Enfin, plus instructif, une autre vidéo, prise par le système de surveillance d’une station service, montre une femme effectuant son plein. Elle laisse la pompe dans le réservoir (impossible en France où les pompes ne peuvent pas délivrer de carburant sans être tenues en main) ; elle retourne dans son véhicule puis en ressort après avoir frotté sa jupe contre le siège du véhicule. Au moment où elle saisit la pompe, un incendie se déclare. Impressionnant. La cause est due à l’électricité statique emmagasinée lors du frottement, puis déchargée brusquement. C’est pourquoi il est recommandé de toucher la carrosserie en sortant du véhicule. Finalement,  la bonne solution serait… la voiture électrique !