[Test] Moto G5 Plus : faut-il craquer pour le grand format de Lenovo ?

2017 serait-elle l’année des smartphones bon marché ? Nous avons déjà pu découvrir le Huawei Honor 6X et le ZTE Blade V8 Pro qui affichent des caractéristiques dignes de modèles premium pour moins de 300 euros. Et maintenant que le Moto G5 Plus est disponible, nous disposons d’un nouveau maître étalon. Disponible dans deux versions, ce smartphone est impressionnant avec d’excellentes performances, un écran de 5,2 pouces lumineux et un lecteur d’empreintes digitales doté d’un touchpad capable de reconnaître les mouvements. Et pour la première fois Moto ajoute des petites touches de métal à la série G afin de lui offrir un surplus de style par rapport aux précédents modèles.

Oui, pour le design métalique

Alors que la tendance actuelle est aux écrans de plus en plus grands et aux bords de plus en plus fins, le G5 Plus garde le cap avec une dalle Full HD de 5,2 pouces dont les bords supérieur et inférieur sont relativement épais. Mais si vous préférez disposer d’un lecteur d’empreintes digitales sur la face avant du téléphone plutôt qu’à l’arrière, vous serez comblés par ce modèle.

Moto précise que c’est le premier modèle de la série G à être fabriqué avec du métal et cela se voit. Des liserés en aluminium brillant entourent les bords à l’avant et à l’arrière du terminal. La face arrière et le contour de l’appareil photo circulaire donnent également l’impression d’avoir affaire à un smartphone plus haut de gamme tels que ceux de la série Z. Sachez toutefois que le G5 Plus n’est pas intégralement fait de métal : les bords sont en plastique tout comme les inserts sur les tranches inférieures et supérieures. Ce qui n’enlève rien au charme de l’ensemble.

En revanche nous aurions préféré disposer d’un port USB Type C plutôt qu’un micro USB qui appartient désormais au passé après une année 2016 de transition. D’ailleurs, Moto propose déjà ce type de connectique sur ses Moto Z et Z Play, il n’y a donc aucune excuse pour conserver le micro USB sur le G5 Plus. En revanche, la prise jack reste d’actualité ce qui n’est pas le cas sur les modèles haut de gamme de la série Z.

Autre petit grief, le G5 Plus fait l’impasse sur le WiFi 802.11 ac ce qui l’empêche de profiter au mieux des routeurs de dernière génération contrairement à un ZTE Blade V8 Pro.

Avec des dimensions de 150,2 x 74 x 7,7 mm et un poids de 155 grammes, le G5 Plus est à peine plus petit que le Honor 6X (150,9 x 76,2 x 8,2 mm et 162 grammes) bien que ce dernier soit équipé d’un écran plus grand de 5,5 pouces. La différence de taille et de poids est en revanche plus prononcée avec le ZTE Blade V8 Pro (156 x 77 x 9,1 mm et 185 grammes) ce qui permet au G5 Plus d’être à son avantage pour qui cherche un smartphone plus compact.

Oui, pour son écran

Malgré une dalle en Full HD de 5,2 pouces seulement, le G5 Plus tient tête à ses concurrents de 5,5 pouces grâce à une luminosité et une colorimétrie encore jamais vues à ce niveau de prix. La lisibilité est excellente y compris en plein soleil, et une fois à l’intérieur les couleurs et les blancs des films sautent littéralement aux yeux comme jamais sur un smartphone de ce prix.

Nous avons mesuré une luminosité de 591 nits, soit une luminance plus importante de 36% par rapport à la moyenne des smartphones (433 nits) et que le ZTE Blade V8 Pro (430 nits). Il est également pratiquement 35% plus lumineux que l’écran du Honor 6X qui plafonne à 444 nits.

Côté colorimétrie, le G5 Plus couvre 106% du spectre sRVB. Il fait jeu égal avec ses concurrents, même si les Honor 6x et ZTE Blade V8 Pro vont un peu plus loin avec respectivement 114% et 112%. Le G5 Plus reprend l’ascendant avec des couleurs plus fidèles comme l’atteste un Delta-E de 0,94 soit bien mieux que les 3,2! du Honor 6X et 2,6 du ZTE Blade V8 Pro (plus ce chiffre est proche de zéro et plus la fidélité des couleurs est respectée).

Performance: The best of the (budget) bunch

Le Moto G5 Plus est équipé d’une plateforme Snapdragon 625 de Qualcomm avec 4 Go de RAM et 64 Go de stockage interne. Moto propose également une version plus abordable encore avec 2 Go de RAM et 32 Go de stockage. Ce smartphone affiche les meilleures performances que nous ayons vues sur un terminal à moins de 300 euros. Même avec près de 10 applications qui tournent en arrière-plan, nous n’avons jamais eu à déplorer le moindre ralentissement.

Une performance qui se confirme dans le test Geekbench 4 qui évalue les performances globales du système. Le G5 Plus a atteint un score de 3746 contre 3018 pour le ZTE Blade V8 Pro (qui dispose lui aussi du Snapdragon 625), et 3366 pour le Honor 6X doté de la plateforme Kirin 655. La moyenne des smartphones est de 3299 environ.

Le test de JavaScript Jetstream 1.1 confirme la supériorité du G5 Plus avec un score de 30,3. Le ZTE Blade V8 Pro fait un peu mieux avec 30,74 tandis que le Honor 6X est à la traine avec 27,01.

Enfin, la partie graphique n’est pas en reste. Le G5 Plus reste en tête avec un score de 13862 contre 13736 pour le ZTE Blade V8 Pro et près de 15% de mieux que le Honor 6X (11897).

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Lors de notre test d’autonomie qui consiste à surfer en continu sur Internet en 4G, le G5 Plus a fonctionné pendant 11 heures et 43 minutes. Il rejoint donc notre liste des smartphones les plus endurants.

À titre de comparaison, il dépasse la moyenne des smartphones de plus de deux heures, mais également le Honor 6X (9h56). En revanche, le ZTE Blade V8 Pro reste devant avec un peu plus d’une demi-heure et une autonomie mesurée lors de notre test de 12h08.

Quand la batterie est pratiquement vide le G5 Plus peut compter sur la fonction TurboPower qui permet de retrouver six heures d’autonomie en 15 minutes seulement. Une fonctionnalité qui est surtout efficace quand la batterie est pratiquement vide.

Oui, pour le touchpad sur le lecteur d’empreintes digitales

Oui, pour le touchpad sur le lecteur d’empreintes digitales
Contrairement à ses concurrents, le Moto G5 Plus est équipé d’Android 7.0 plutôt que l’ancien Android Marshmallow. Et comme d’habitude avec la marque on bénéficie d’une version standard du système d’exploitation.

Ce qui ne veut pas dire que Moto ne propose aucune amélioration. En fait, l’application Moto est  l’une des plus simples et des plus efficaces qu’on puisse trouver pour améliorer un smartphone. Celle-ci permet d’accéder au contrôle par gestes : faire tourner le téléphone lance l’appareil photo, le balancer de bas en haut active le flash, ou encore le poser sur la table active automatiquement le mode « ne pas déranger. »

Mais le meilleur reste le touchpad qui est intégré au lecteur d’empreintes digitales. En activant la navigation à un bouton dans l’application Moto, il est possible de revenir à la page d’accueil avec un tapotement, de balayer vers la gauche pour revenir en arrière, de balayer vers la droite pour ouvrir les applications utilisées récemment  et de tapoter et maintenir appuyé, pour verrouiller le téléphone. Au passage, les traditionnelles icônes des boutons de navigation disparaissent pour gagner de l’espace sur l’écran.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • bois27
    on dit un mètre étalon, pas un maître !!!
    0