Edward Snowden : neuf mois de révélations

Les méthodes de phishing de la NSA

On pensait l'activité réservée à des escrocs, des hackers, certaines organisations cyberterroristes, ou même des gouvernements de pays totalitaires. Le site The Intercept révélait ce jeudi que la NSA utilisait elle aussi des logiciels espions installés à distance grâce à de faux serveurs.

D'après les informations du site The Intercept et de son journaliste Glenn Greenwald, la NSA aurait en effet mis au point des serveurs vers lesquels étaient redirigés certains internautes souhaitant se rendre sur Facebook. Une fois que le visiteur arrive sur cette fausse version du réseau social, les serveurs installent alors un logiciel espion directement dans son l'ordinateur. C'est grâce à ce logiciel malveillant que la NSA aurait pu stocker des conversations audio enregistrées via les microphones ou les webcams des ordinateurs infectés. Outre l’enregistrement en direct de ces données, la NSA utilise également des virus pour « infecter l’ordinateur d’une cible et récupérer les fichiers de son disque dur », affirme The Intercept.

Créé en 2004, ce programme, baptisé Turbine, aurait dans un premier temps permis de contaminer 100 à 150 ordinateurs à son lancement. En 2008, le nombre d'ordinateurs infectés se situerait entre 85 000 et 100 000 partout dans le monde.

Ce système vise ainsi à industrialiser la collecte d’informations en « permettant au réseau implanté actuellement de s’élargir à des millions d’ordinateurs en créant un système qui automatise le contrôle des ordinateurs par groupe et non plus individuellement », explique le document de la NSA sur lequel s’appuie The Intercept.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Morlunapp
    Il a accouché de pas mal d'infos en gros.
    0
  • Johan_et_Pirlouit
    - Page 1 :
    Citation:
    Le programme Prism ne vise cependant pas les citoyens américains, dont la vie privée est protégée par la constitution.

    Faux. En tout cas tant que la loi n'a pas été réellement amendée. Il suffit de se renseigner un peu sur le USA PATRIOT Act. Source > http://fr.wikipedia.org/wiki/USA_PATRIOT_Act. Mais Tom's Hardware étant américain, il est normal qu'il préserve ses lecteurs et ne fâche pas les hautes instances, même si Obama a demandé à amender cette loi pour revenir à plus de protection des données personnelles... Mais on ne sait pas si ça a été fait réellement.

    - Page 3 :
    Citation:
    Au total, ce seraient 180 millions d’opérations qui auraient été intégrées à Tracfin, la base de données financière de la NSA.

    TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits FINanciers clandestins) est un organisme du Ministère de l'Économie et des Finances chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent. Source > http://fr.wikipedia.org/wiki/TRACFIN. C'est Français et ça n'a pas de lien direct avec la NSA. Vous parlez de quel Tracfin ?

    - Page 4 :
    Citation:
    Une collecte de données qui aurait été effectuée sur la planète entière à l’exception des Américains, en raison de la protection que la constitution américaine leur assure.

    Comme pour la page 1, c'est pour l'instant faux, le USA PATRIOT Act passant par là.
    0