Contrats de vente à distance, sécurité, cartes bancaires...

Le paiement en ligne par carte bancaire constitue un mode de paiement sûr pour autant qu’il respecte un certain nombre de principes sécuritaires et sécurisants, à la fois pour l’acheteur et le vendeur.

Le paiement par communication des informations apparentes sur la carte bancaire, s’il n’est pas le seul moyen proposé par les sites de commerce électronique pour régler le montant des achats réalisés sur Internet, représente encore le mode de paiement le plus couramment utilisé. Les internautes ont longtemps craint le détournement de leurs données bancaires à l’occasion de leur transport sur le réseau Internet, limitant de fait le développement des achats en ligne.

Un haut niveau de sécurité

L’émergence et le renforcement des techniques de sécurisation du paiement, fondés notamment sur l’authentification des parties à la transaction au moyen du procédé de la signature électronique et du tiers de confiance, ont contribué à faire céder les réticences des consommateurs et à permettre l’essor du commerce électronique que l’on connaît aujourd’hui.

La sécurité d’un système de paiement est en effet le fondement de la confiance qu’il inspire, et régler le montant d’un achat sur Internet au moyen de sa carte bancaire, dont les données sont entièrement cryptées et ne transitent pas par le site du commerçant, apporte bien plus de garanties que la communication par téléphone ou par télécopie de ses données bancaires à un tiers dont on ne peut qu’espérer qu’il gardera ces données confidentielles, et n’utilisera pas celles-ci à des fins frauduleuses.

Un service complexe

Les professionnels souhaitant mettre en place une solution de paiement sécurisé par carte bancaire sur leur site demeurent cependant confrontés à un environnement technique et juridique complexe, et au surplus hautement concurrentiel, nécessitant le plus souvent une prestation d’intégration conséquente de la part du prestataire en charge de la conception et du développement du site.

Ils doivent dans ces conditions s’assurer avant tout du soutien de leur propre banque, et souscrire à un service de paiement sécurisé réunissant l’ensemble des fonctions nécessaires à la sécurité des transactions réalisées par l’intermédiaire de leur site Internet.

Ces démarches s’inscrivent dans un cadre légal et juridique précis, impliquant notamment la prise en compte des risques financiers nécessairement liés au paiement en ligne.

Jérémie Verniau
www.webconseil.fr