Plantronics Backbeat Fit 3100 : sans fils (mais sans bluetooth non plus)

Faut-il craquer pour les intras sans fil sportifs de Plantronics ?

Oui – pour le design et l’ergonomie

Les intras sans fil de Plantronics font partie des modèles full wireless les mieux pensés et les plus jolis que nous ayons eu l’occasion de tester. Côté design, ces « airpods » pour coureurs font dans l’élégance avec un seul coloris noir que viennentt sublimer une pointe de rouge (sur la partie intérieure) et un bleu métal du plus bel effet (sur les boutons extérieurs). Mais au-delà de l’esthétique, l’ergonomie des intras sans fil de « PLT » est également à saluer.

Leur arceau vient encercler presque intégralement l’oreille pour assurer un maintien maximal. Même en cas de chute, ce que l’on vous déconseille d’essayer, les Backbeat Fit 3100 restent en place. Quant aux deux boutons latéraux, ils ont aussi leur utilité. Le droit permet d’interrompre la musique et de prendre un appel. Quant au bouton gauche, il peut être paramètré à souhait via l’application et sert alors de raccourci. Seul faux pas : dans leur étui : l’oreillette droite est placée à gauche et vice versa, ce qui peut perturber l’utilisateur.


Oui – Pour la qualité audio préservée

Plantronics n’a pas pour habitude de bâcler la partie audio de ses produits. Mais dans le cas d’intras sportifs il y a une composante supplémentaire à prendre en compte : un format ouvert qui permet au porteur de ne pas se sentir complètement coupé du monde extérieur lorsqu’il fait une activité physique en extérieur. Cette approche a souvent un impact négatif sur la qualité audio. Dans le cas des PLT Backbeat 3100, ce n’est pas le cas. Les ingénieurs américains ont réussi à trouver le bon compromis : celui qui permet de se sentir en sécurité (en ayant la possibilité d’entendre un piéton ou une voiture à proximité) tout en profitant de sa musique. 

Non – Parce qu’ils ne sont pas pratiques à l’usage (gestion du Bluetooth hasardeuse) 

L’enfer des intras sans fil est pavé de bonnes intentions. Et si Plantronics a fait le nécessaire sur l’ergonomie et la qualité audio de son BackBeat Fit 3100, il est une partie sur laquelle le il ne peut rien : la connectivité. Il n’est pas rare de trouver le Bluetooth de son « full wireless » capricieux, mais celui du modèle sportif de PLT est tout simplement défaillant. Les exemples de disfonctionnements ne manquent pas :

  •  Une fois sur deux, seule l’oreillette droite s’allume pour se connecter au smartphone (il est nécessaire d’allumer la gauche manuellement)
  •  Tourner la tête vers la droite ou la gauche déconnecte l’une des deux oreillettes un court instant
  •  La connexion à l’application connaît plusieurs échecs avant de s’établir finalement.

Avec l’autonomie, la connexion Bluetooth est la difficulté technique principale des intras sans fil et sur ce point Plantronics a failli. Difficile de dire si les performances en matière de connectivité peuvent être améliorées via une mise à jour ou s’il faudra corriger matériellement ce Fit 3100. La question a été posée au constructeur, la réponse devrait donner lieu à une mise à jour de ce test.

Oui – Parce que les intras sans fil sont paramètrables

C'est l’une des principales qualités de ces Backbeat Fit 3100 : avoir su rendre leur application utile. De fait, celle-ci sert à personnaliser ses écouteurs. Avec l’oreillette droite, c’est du classique : pause de la musique et accès à l’assistant vocal de son smartphone (Siri ou Google Assistant).

Mais sur l’oreillette gauche, l’utilisateur a le choix : entre le volume et les « taps ». Ces derniers sont tout simplement des raccourcis que l’on attribue selon ses souhaits et que l’on active avec un ou deux appuis. C’est malin, et lors d’une course à pied, ça peut être très utile.




Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire