Les dessous du poker en ligne

Quelle place pour les logiciels tiers ?

L’un des prochains défis des acteurs du poker en ligne sera de définir la place accordée aux logiciels tiers. Ces petits programmes apportent une aide considérable aux joueurs qui les utilisent. Qu’ils soient de simples calculateurs de cotes à l’image de Poker Office, des bases de données statistiques telles que Poker Tracker ou encore des assistants de table comme Holdem Manager, ils ne sont pas logés à la même enseigne. Tolérés chez les uns, intégrés chez d’autres ou tout simplement prohibés, ils offrent une arme qui n’existe pas dans le poker des casinos.

Du casino à Internet

Et si des outils comme The Tournament Director (une horloge adaptée au jeu en tournois) ou Pokerbility (analyse du jeu à la table) assistent le joueur, que dire de ceux qui vont jusqu’à prendre des décisions à la place du joueur lorsqu’il n’est pas devant son ordinateur ? Là aussi, l’analyse de Loïc Dachary va à l'encontre des propos plus généralement répandus dans le milieu. «L’essence du jeu ne peut être battue par la technique. Je suis persuadé que dans quelques années, les salles de jeu intégreront des outils paramétrables. Le joueur pourra, par exemple, s’engager sur plusieurs tables en configurant son profil pour qu’il ne joue que les sept mains les plus puissantes du poker».

Finalement, la problématique des logiciels tiers résume bien le paradoxe dans lequel se trouve le poker actuellement. Internet en a fait le jeu de cartes le plus populaire du moment mais aujourd’hui c’est la technologie qui est en train de modifier le jeu en profondeur, l’éloignant de plus en plus de ses repères fondamentaux.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Un article précis et bien écrit. J'ai appris plein de choses merci.
    0
  • Anonyme
    bonne peche,cela rassure un peu quant a l'honete des sites de jeux.
    0
  • Hep8
    Il serait important de parler des promotions sur ces site de poker dont vous validez en quelque sorte la bonne foi: Les promotion visant a vous donné de l'argent lors de votre inscription (ou n'importe quelle autre) inclue une clause vous obligeant a jouer un certain nombre de partie (ce qui peut prendre beaucoup beaucoup de temps pour un joueur moyen) avant de débloquer cet argent et de pouvoir le retirer. Logique me direz vous, sinon, on prendre les 50 et on se tire avec... Mais ce qu'il faut savoir aussi c'est que si vous perdez vos 50€ offert en une seul partie, et que vous remettez 50€ de votre poche sur votre compte, cet argent sera lui aussi bloqué jusqu'à ce que vous ayez joué assez de parties por débloquer les 50€ qui vous avaient été offert!!! C'est assez important a savoir.
    0
  • Anonyme
    Comme d'habitude un article qui ne dit pas grand chose et qui comme d'habitude ne connait pas grand chose sur l'affaire de triche chez Absolute Poker et Ultimate. Parler d'UN salarié est juste se foutre e la gueule du monde. Ne pas dire que le propriétaires de ces deux sites qui à value un reportage sur CBS est se foutre du monde. Oublié de dire que ce dirigeant est tout simplement le fondateur de la Commission de controle est aussi se foutre du monde.

    Bref... l'article parle de triche au poker mais comme d'habitude oublie l'essentiel. mdr
    0
  • dandibot
    Bon ben tirealatete, ça m' intéresse ce que tu dis là, dis nous en plus.
    Je ne suis pas journaliste, mais je veux connaitre les tenants et les aboutissants de cette histoire, et tu as l'air de t'y connaitre...
    0