Laver des vitres avec un robot ? on l'a fait

Il y a les robots qui aspirent les moquettes, ceux qui surveillent les maisons tandis que d’autres nettoient les gouttières. Le Winbot 710 d'Ecovacs, pour sa part, lave les vitres. L’engin se compose d’un bloc principal sous lequel on accroche des patins en tissu imprégnés de produit lave-vitre (n’importe lequel fera l’affaire). Il se pilote soit à l’aide d’une télécommande, soit directement depuis les boutons placés sur l’appareil. Alors quoi de plus tentant que d’être débarrassé de cette corvée ?

4 raisons de lui confier (ou pas) le nettoyage de vos vitres

1 / Oui, parce que c’est le roi de la varappe

Il pèse pourtant son poids (2 kilos), mais une fois le moteur mis en marche, il s’accroche par aspiration sans aucune difficulté à la vitre. Il tombera une seule fois lors de nos tests. En effet, le nettoyage d’une paroi de bureau vitrée aux rebords fins l’incitera à s’aventurer hors du cadre et, après un blocage de quelques secondes, à tomber. Il ressortira indemne de cette chute de moins d’un mètre.


L’hypothèse a d’ailleurs été prévue par le fabricant puisqu’un câble de sécurité est également fourni pour stopper sa chute. Le câble s’accroche au robot d’une part et se ventouse à l’extérieur de la vitre d’autre part. Indispensable si vous l’utilisez en étage élevé sous peine d’assommer un passant et, accessoirement, de casser le robot.

2/ Non, parce qu’il est trop bruyant

Le prix à payer pour cette capacité à rester collé à la vitre est un bruit d’enfer. On est alors partagé entre rester dans le coin pour s’assurer que tout va bien et s’éloigner pour rechercher le calme. Pour peu que l’alarme s’en mêle, la nuisance sonore atteindra son paroxysme.

Winbot 710 d'Ecovacs

3/ Oui parce que quand il veut, il peut

Les premiers essais se sont avérés infructueux, car la lingette nettoyante empiétait un peu sur le bloc principal. Du coup, le Winbot 710se mettait régulièrement en mode alarme, c’est-à-dire qu’il fait du sur-place et qu’un voyant rouge s’allume.

Winbot 710 d'Ecovacs

Dès lors que tout est bien calé, les lingettes nettoyantes à leur exacte place et une prise secteur à proximité (on peut l’utiliser sur batterie pendant 30 mn), il parvient à nettoyer les vitres dans des temps raisonnables. 6 minutes pour une paroi extérieure d’une fenêtre standard et 13 minutes pour un panneau de bureau de 1,5 m par 3,5 m. L’usage de la télécommande en revanche s’avère particulièrement laborieux et le pilotage en mode manuel ne présente pas grand intérêt.

4/ Non, parce que cela fait cher la vitre

Si le résultat final est plutôt concluant, les plus perfectionnistes ne résisteront pas à l’envie de peaufiner les angles et d’effectuer quelques retouches. Un luxe quand on sait qu’il faut quand même débourser près de 300 euros pour s’offrir le Winbot 710 d’Ecovacs.

Verdict

Au final, le Winbot 710 est à réserver à ceux qui ont de grandes surfaces à nettoyer et 300 euros à dépenser. En dehors de ce cas de figure, le Winbot 710 s’avère superflu et le temps de mise en oeuvre et d’exécution paraît disproportionné comparé au temps qu’il vous faudra pour faire vos carreaux.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire