Samsung Armani: le téléphone de luxe

Une ergonomie déplorable

Le Samsung SGH-P520 ArmaniLes écrans tactiles possèdent différentes vertus. Ils sont d’une part esthétiques, car un mobile chargé de touches est disgracieux et, nous préférons largement l’aspect épuré d’un téléphone tactile. D’autre part, ils apportent un confort d’utilisation. Nous avons constaté, notamment dans le cadre du test de l’iPhone qu’un écran tactile permet d’optimiser à la fois l’usage et le plaisir d’utilisation d’un téléphone. Mais ce constat ne s’applique qu’aux téléphones dotés d’un écran tactile technologiquement performant, ce qui n’est pas le cas du Samsung SGH-P520 Armani.

Un écran tactile peu réactif

Le défaut principal du Samsung Armani réside donc dans son écran tactile. Lors de notre test nous avons très souvent dû nous y prendre à trois ou quatre fois pour valider une commande dans un menu. Cela peut rendre le téléphone quasiment inutilisable pour certaines fonctions et surtout peut provoquer la perte de patience chez son utilisateur ! Il faut savoir que l’écran ne répond qu’au contact du doigt et qu’il est donc inutile d’essayer de le dompter avec un stylet pour une manipulation plus précise.

Le menu général

À ce déplorable constat s’ajoute le fait que lors de la validation, ce n’est pas une fois, mais deux que nous devons cliquer afin de voir s’ouvrir l’application demandée. La première pour activer la commande demandée, la seconde fois pour la confirmer ! Cela peut s’avérer utile pour prévenir d’éventuelles mauvaises manipulations, mais étant donné les piètres performances de l’écran en terme de réactivité, c’est plutôt une mauvaise nouvelle.

Un menu dispersé

Les menus du Samsung Armani sont totalement désorganisés. Interface téléphonique, menu et raccourcis, tous sont éparpillés sur la page d’accueil. Les raccourcis sont accessibles à partir du petit carré situé au centre de la page d’accueil. Quatre y sont disponibles : l’interface téléphonique, la fonction baladeur, le répertoire et la messagerie. Notez que ces entrées ne peuvent pas être personnalisées. Et là, nous avons constaté une aberration : il est aussi rapide d’accéder au menu complet pour sélectionner par exemple la fonction baladeur, que passer de passer par le raccourci !

L'interface du raccourci

Les habitués de la marque ne perdront pas leurs repères, puisque l’interface est restée là même depuis le Samsung SGH-U600. C’est un bon point, car cette dernière est claire et intuitive.